Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Je Suis Cela, « Je Suis »

Voici Un Itinéraire Parmi D’autres, Une Pratique Du Retour De L’exil, Un Chemin Vers La Demeure, Parfois Oubliée, Reniée Ou Bafouée, Du Réel Souverain, Qui Selon La Parabole Ne Cesse De Nous Attendre, C’est-à-dire D’Être Ce Qu’il Est Indéfiniment Disponible À L’écoute De Notre Écoute, Attentif À Notre Attention.

Je Suis Cela  Je Suis

Cette démarche n’a pas d’autre but que de faire ressentir que « Je Suis » est là, vivant, conscient, libre et bienveillant, et de nous recentrer dans sa présence réelle.

Cette présence est « grâce », « gratuité », qui ne se mérite ni ne s’achète. Ces exercices devraient donc se pratiquer sans attente et sans exigence.

Plus qu’à tout acte de volonté ou d’effort le Don de l’Être est offert à notre détente et à notre disponibilité, c’est-à-dire à l’essence du cœur qui est gratitude.

La grâce ne peut pas nous manquer. Le Réel, comme le Présent, ne peut pas nous manquer, il est toujours là!

Demeurer sans cesse dans la sensation : « Je Suis » 

— l’éprouver dans tout mon corps, tous mes sens. Je suis vivant cela respire, cela est agréable, désagréable, plaisant, douloureux.

Je suis cela – Le souffle, le plaisir, cette douleur. Plus profondément : Je suis vivant, je suis la Vie, je suis la Vie qui souffre, qui jouit, qui meurt, qui passe, qui se donne, qui rend vivant tout ce qui vit et respire : Les pauvres et les riches, les grands et les petits, les justes et les injustes.

Je suis la Vie éternelle. « Je Suis ».

Revenir sans cesse dans la pensée : « Je Suis »

Je suis conscient, non seulement je suis la Vie et les manifestations de la Vie, mais je suis conscient d’être vivant, d’être « je », une forme unique et particulière dans laquelle s’incarne la Vie.

Je suis conscient d’être vivant, je suis conscient d’être, d’être cela.

Je suis conscient d’être cette conscience d’être. Je suis Conscience.

Je suis Lumière qui n’efface pas les choses, mais leur permet d’être connues, de les connaître et d’être aimées.

Je suis une clarté qui éclaire tout ce qui vit et respire, les justes et les injustes, les riches et les pauvres, les grands et les petits.

Je suis Conscience, je suis Lumière, je suis cela. « Je Suis ».

Revenir sans cesse dans l’intuition ou pressentiment : « Je Suis »

Je suis libre de tout conditionnement, de toute limite, de toute mémoire, de tout savoir, de toute hérédité de tout passé, de tout avenir.

Je suis un espace qui contient et accueille tout ce qui vit et respire : Les justes et les injustes, les grands et les petits, les pauvres et les riches.

Je suis présent, Présence réelle du réel souverain, je suis cela, l’inconditionné, l’innommable, l’impensable, l’intangible, l’incréé, l’infinie liberté, pur espace, pure vacuité, je suis cela. « Je Suis ».

Revenir sans cesse dans le sentiment : « Je Suis ».

Je suis bonté, Bienveillance, « bien diffusif de lui-même », Amour-affection-compassion, je suis cela.

Je suis un soleil qui brille et réchauffe les justes et les injustes, qui aime les riches et les pauvres, les grands et les petits.

Je suis l’Amour qui fait tourner la Terre, le cœur humain et les autres étoiles, je suis cela. « Je Suis ».



Jean Yves Leloup —



Aron O’Raney