Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Alpha Et Oméga, Le Symbolisme…



La Tradition Chrétienne Assimile Souvent Jésus-Christ À L’alpha Et L’oméga. Cela Symbolise L’éternité Du Christ, Il Est Au Commencement De Tout ; (Premier Chapitre De L’évangile Selon Saint Jean), Il Est Aussi Jusqu’à La Fin Du Monde (Apocalypse Selon Saint Jean).

Ces deux lettres se trouvent au début et à la fin de l’alphabet grec. Comme elles sont censées contenir la clef de l’univers, celui-ci est entièrement enfermé entre ces deux extrémités. 

L’alpha Et L’oméga symbolisent donc la totalité de la connaissance, la totalité de l’être, la totalité de l’espace et du temps.

L'auteur de l'Apocalypse attribue ces deux lettres à Jésus-Christ, le témoin fidèle, le Premier né d'entre les morts, le Prince des rois de la terre... 

C'est moi l'Alpha et l'Oméga, dit le Seigneur Dieu. Il est, il était et il vient, le Maître-de-tout. (Apocalypse 1, 4-8) 

C'est signifier que le Christ est le principe et la fin de toute chose. C'est l'expression hellénisée de la pensée d'Isaïe :

Quel est l'auteur de cette geste

Sinon celui qui appelle les générations dès l'origine,
Moi Yahvê qui suis le premier et serai avec les derniers! (41, 4)... 
Je suis le premier et le dernier; moi excepté il n'y a pas de dieux (44,6-8)

La révélation s'est précisée dans l'Apocalypse (21, 5-8).

On Observe que plusieurs termes, outre l'Alpha et l'Oméga, sont employés ici dans un sens symbolique : Eau, symbole de vie, devenue symbole de l'esprit, source de la vie spirituelle; le feu dévorant, symbole des supplices de l'enfer et de la mort éternelle devant Dieu.

De même (Apocalypse, 22, 13-15) : les mots Arbre De Vie, Cité, Portes, sont des symboles qui s'inscrivent dans le cadre de l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin. 

Ces deux lettres se trouvent fréquemment inscrites sur la Croix du Christ.

De nos jours, Teilhard de Chardin a utilisé ces deux lettres grecques pour exprimer une théorie nouvelle de l'évolution universelle, qui tend à constituer une « noosphère » (Dans la philosophie de Teilhard de Chardin, sphère de l’esprit), par une spiritualisation progressive des êtres et de la conscience. 

Il dénonce d'abord une tendance de l'esprit moderne qui verrait dans révolution une dépersonnalisation progressive et une collectivisation des êtres dans une énergie commune. 

Il lui oppose sa conception d'un « Univers Personnalisant ». 

Pour lui, en effet, l'union différencie, du moins l'union telle qu'il l'entend; ... 

En Oméga s'additionne et se ramasse, dans sa fleur et son intégrité, la quantité de conscience peu à peu dégagée sur Terre par la « Noogènèse »... 

Plus profond que tous ses rayons le foyer même de notre conscience : voilà l'essentiel qu'il s'agit pour Oméga de récupérer pour être vraiment Oméga... 

Pour se communiquer, mon ami doit subsister dans l'abandon qu'il fait de soi : autrement le don s'évanouit. 

D'où cette conclusion inévitable que la concentration d'un Univers conscient serait impensable si, en même temps que tout le Conscient, elle ne rassemblait en soi toutes les consciences... (Le Phénomène humain, p. 286, 289-291, Paris, 1955)

Le point Oméga symbolise le terme de cette évolution vers la « noosphère », la sphère de l'esprit, vers laquelle convergent toutes les consciences et où l'humain serait en quelque sorte divinisé dans le Christ.


Source Documentaire : 
Dictionnaire des symboles — Jean Chevalier-Alain Gheerbrant —



Aron O’Raney