Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Aux Premiers Jours De L’An Neuf…


Aux Premiers Jours De L An Neuf1

Nous N’avons Aucun Autre Choix, Que Celui De Commencer Cette Nouvelle Année, En Espérant Qu’elle Ne Sera Pas Plus Mauvaise Que Celle Qui Vient De S’achever.

Qu’En Espérer?

S’il est un souhait que je désire formuler, en ce début d’année c’est certainement celui de trouver la paix intérieure, c’est à dire plus précisément, parvenir enfin à l’acceptation pleine et entière, de ce que je suis devenu dans ce présent, « Ici, En Ce Lieu » là où je vis aujourd’hui.

Mais, je veux demander encore pour concrétiser ce rêve, ou cette utopie d’avoir aussi au cœur l’ardente volonté, la force et le courage qu’il faut pour affronter et vaincre mes démons intérieurs. 

Enfin, ce qui me tenaille et m’empêche depuis toujours, de vivre véritablement cette vie, et de trouver la paix tant espérée.

Aux Premiers Jours De L An Neuf2

La Saint Jean d’Hiver, Est Dépassée…

La Saint Jean d’hiver, est aujourd’hui bien dépassée, et la lumière des jours finissants, recommence à croître imperceptiblement. 

Dans la froide pâleur des matins, certains jours, quand la vie semble plus légère à porter, mon regard sur la société change, et je me surprends même au-dehors, à sourire parfois ou à échanger quelques paroles affables, avec les uns et les autres, des passants connus et inconnus, que je croise sur le chemin. 

Sans cause apparente, le ciel parait soudainement plus conciliant, la morosité qui m’habite à l’accoutumée s’estompe, et mes pensées s’éclairent d’un jour nouveau.

Non ma vie n’a pas subitement changée de trajectoire, mais un espoir né dans l’inconnu, m’incite à revisiter les opinions et les jugements prononcés sur toutes les choses de ce monde, qui n’est que le mien. 

De même que chaque homme s’installe et se complait dans ses propres vérités; au fil des jours qui passent, l’on édifie aussi à l’intérieur de soi, les murs d’une prison, qui devient à notre image, un véritable monde en réduction. 



Aron O’Raney
Vendredi 6 janvier 2017