Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Parlons De La Vie


Pasted Graphic

Suivant La Conception Et Les Croyances De Chacun, La Vie Pourrait Nous Être Spirituellement Prêtée, Ou Corporellement Donnée. 

Dés la naissance, l’odyssée commence, et le compte à rebours s’enclenche. 

La fidèle compagne la Mort nous précède, tout au long d’un voyage aléatoire, d’une durée indéfinissable, notre parcours est marqué du triste sceau de la grande incertitude.

La vie est tout, et rien à la fois… 

Un simple itinéraire avec billet d’aller vers l’inconnaissable, et retour improbable, ou; un voyage dans les nuages de l’inconnaissance, vers le sombre horizon de l’incertitude…  

Innombrables sont les mots, pouvant s’appliquer à l’existence, dans un monde composite où s’entremêlent les réalités primaires, d’une nature changeante, et les fabrications matérielles de l’homme. 

Le monde de l’apparence triomphante règne.

Cette vie fugitive dans le bas monde, s’apparente à une errance aveugle, une flânerie éphémère, une balade imprévisible, l’incursion en terre inconnue, une mission secrète, la marche forcée, une navigation sans voile ni gouverne, un parcours erratique, ou encore, un périple qui s’effiloche dans l’air du temps.

De la naissance à la mort, pour l’homme de peu de foi, la vie est un voyage solitaire ou accompagné et partagé. 

Il se vit avec les uns et les autres, dans le conscient et l’inconscient d’un cheminement, où tout change, mais rien ne subsiste.

Quoi que l’on pense, quoi que l’on fasse, Ici bas, toutes nos demeures ne peuvent être que transitoires…




Aron O’Raney
9 Septembre 2015