Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Je Suis, Tu Es, Il Est, Nous Sommes Le Monde




■ Il Suffit D’observer Le Monde Dans Lequel Nous Sommes, Pour Constater Les Avancées Impressionnantes Réalisées, Dans Les Nombreuses Et Variées Disciplines, Des Sciences, De La Médecine, Et L’élargissement Des Ouvertures D’Accès À L’Information Et Au Savoir.

L’on peut aussi malheureusement par ailleurs, constater parallèlement à cette immense et belle évolution moderniste, Une progression bien plus spectaculaire encore, des Guerres, de la misère, et du terrorisme.

S’ajoutent à ces fléaux, l’éternelle corruption qui gangrène le monde, et les scandales et autres événements du quotidien, qui entachent le monde Politique, Économique et Religieux.

Que dire encore, du saccage de l’environnement qui perdure, et de sa progression plus qu’inquiétante?

Comment ne pas évoquer l’immense détresse et la souffrance morale, qui affectent le cœur des hommes qu’ils soient pauvres ou nantis?

Ainsi, De Toute Évidence Le Bien Diminue, Alors Que Le Mal Croit Anormalement et Dangereusement.

Durant des siècles, nous avons spéculé, sur la base des rapports en tous genres, fournis par des Experts, qui gèrent une masse colossale d’informations complexes, manipulées ou arrangées, au gré de leurs propres intérêts, et de celui de leurs commanditaires ou donneurs d’ordre. 

Nous nous sommes également assuré l’aide de bon nombre de réputés Conseillers, consultants, éducateurs, pédagogues, thérapeutes, Et psychologues, dans l’espoir insensé d’obtenir la « Guérison » des crises institutionnelles, individuelles et sociales.

Force est de constater aujourd’hui, que le mal est toujours là bien présent, et beaucoup plus grave qu’il ne l’était auparavant, car le problème de fonds posé par la peur, les conflits, Les relations sociales, et le sentiment tenace d’une vie dénuée de sens, demeurent irrésolus.

• Qu’en Est-Il Dans Cette Triste Réalité?

Certains penseurs dans le monde n’ont cessé de mettre l’accent, Sur l’extrême nécessité pour l’homme, de quitter le monde du superficiel, pour entrer dans la « Profondeur De l’Être »

En d’autres termes, et plus simplement, chaque Être humain doit rentrer en lui-même, pour approcher et acquérir une « Connaissance De Soi » qui lui fait cruellement défaut. 

Si l’on désire véritablement et sincèrement, parvenir aux racines du mal et de la souffrance, pour comprendre les origines des conflits individuels et communautaires, il nous faut aller dans cette seule voie possible.

Nous ne pouvons en effet ignorer, que le monde dans lequel nous vivons, ne peut évoluer vers un meilleur « Devenir », que lorsque chacun parviendra lui-même, à changer.

Dans nos plaintes, lamentations, et récriminations, nous oublions toujours malheureusement et trop souvent, notre pleine et entière responsabilité, dans le mal qui accable le monde dans lequel l’on vit.

L’on ne peut en effet nier que « Je Suis, Tu Es, Il Est, Nous Sommes Ce Monde »; et que tout ce que nous vivons au jour le jour n’est que le résultat d’un « Chaos Personnel », Qui seul demeure à l’origine du désordre mondial, dans lequel chacun surnage quotidiennement.

• L’Homme Conscient D’aujourd’hui A Quelques Choix Possibles : 

Laisser faire, et accepter pleinement ce qui « Est Maintenant », en cessant de récriminer et geindre, contre l’État délabré de ce monde.

Endosser sa part de responsabilité, et tenter au moins de cheminer sur la voie intérieure.

S’installer définitivement dans le « Non-Agir » et laisser aller le monde à la déliquescence, en faisant endosser aux générations futures ses propres fautes. 


― Qui Pourrait, En Dehors De chacun de Nous, Soulager La Misère De Ce Monde?



Aron O’Raney

Vendredi 28 Août 2015