Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Ta Maison Est Sonore…



Ta maison est sonore,
midi comme un train,
La casserole chante,
Et la guêpe bourdonne, 

La cascade
Nous dit ce qu'a fait la rosée, 
Et ton rire
Dploie ses trilles de palmier.


La lumière du mur, bleue, 
Parle avec la pierre, 
Sifflant comme un berger
Arrive un télégramme, 

Voici, entre les deux figuiers
la voix verte, 
Que monte Homère
Avec ses souliers de mystère.


C'est ici que la ville
A perdu voix et pleurs, 
L’infini, la sonate,
Et ses lèvres, et sa trompe, 

Mais gardé son discours 
De cascade et de lions,

Et toi qui montes, chantes, 
Et qui cours, vas, descends, 
Et plantes, couds, cuisines, 
cris, cloues, et reviens, 

Si tu t'en vas, 
C'est que l'hiver a commencé.


Extrait de « La Centaine d’Amour »



Pablo Neruda



Billet Proposé Par Aron O’Raney