Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Pékin Veut Rééduquer Les Moines Tibétains



Des Moines Tibétains En Inde, Le 10 Mars, Lors De La Marche Célébrant L’anniversaire Du Départ Du Dalaï-Lama Pour L’Inde, Où Il S’est Exilé En 1959. Photo : Ashwini Bhatia/Ap

Cours De « Patriotisme », « Opérations De Contrôles » Et Drapeaux Rouges… 

Le chef du parti communiste chinois au Tibet annonce, mercredi dans le Quotidien du Peuple, une série de mesures pour mettre sur la bonne voie idéologique les monastères de la région rebelle.

Pékin veut transformer les monastères tibétains en lieux de propagande pour le Parti Communiste Chinois (PCC). Les moines et les nonnes devront y apprendre à « révérer » la science et à apprécier l'amour du Parti, a prévenu, mercredi, Chen Quanguo, chef du PCC dans la région troublée du Tibet.

Leur « patriotisme » sera évalué et le drapeau rouge de la République populaire devra flotter sur les monastères, pour renforcer le contrôle idéologique de Pékin sur la région.

Les autorités vont intensifier les « opérations de contrôle » destinées à garantir des « monastères modèles et harmonieux », ainsi que des « moines et nonnes patriotiques, respectueux de la loi », a écrit Chen Quanguo. 

Ces opérations sont destinées à « faire sentir aux religieux les sentiments chaleureux et l'attention du Parti à leur égard », explique Chen, dans un texte du Quotidien du Peuple, journal porte-parole du PCC.

Chen juge que les 1700 temples et monastères ainsi que les 46.000 moines et nonnes tibétains doivent être considérés par le gouvernement comme des « amis ». Selon lui, la construction en cours de nouvelles routes pour relier des lieux de culte isolés facilitera cette reprise en main.

Le Drapeau Rouge Sur Les Monastères

Dans le même esprit, le drapeau rouge frappé d'étoiles jaunes sera déployé au-dessus des monastères, qui seront tous équipés de télévisions, radios, « connexions téléphoniques, de journaux et de salles de lecture », afin que les moines « s'éduquent eux-mêmes au patriotisme », a-t-il ajouté. 

« Les moines et les nonnes ne devraient pas avoir à sortir de leurs temples et monastères pour comprendre le parti, les politiques gouvernementales et le progrès social, ainsi que la paix, la stabilité et la bonne fortune dont jouit le Tibet, afin d'être guidés sur la voie de la culture scientifique », a-t-il dit.

Les organisations de défense des droits de l'Homme et les Tibétains en exil affirment que le parti athée piétine les traditions culturelles et religieuses des Tibétains, et qu'il cherche à coopter des figures religieuses pour préserver son influence. 

La Chine, qui a « libéré pacifiquement » le Tibet dans les années 1950, prétend garantir la liberté religieuse dans la province autonome, et affirme avoir sorti cette région du servage et de la pauvreté en lui apportant le développement.

Près De 140 Tibétains Se Sont Immolés Par Le Feu Depuis 2008

Le régime communiste a durci son contrôle sur le Tibet depuis de violentes émeutes intervenues en 2008 à Lhassa, qui ont été accompagnées de manifestations dans plusieurs monastères. 

Les autorités avaient alors imposé une campagne d'« éducation patriotique » aux moines. Pékin tente d'empêcher les Tibétains d'accéder aux informations sur le Dalaï-Lama, leur chef spirituel en exil, sur internet et les chaînes satellitaires. Cependant, nombre d'entre eux parviennent à contourner la censure.

Le Régime Communiste Considère Le Dalaï-Lama Comme « Un Loup Déguisé En Agneau » Et Accuse Le Prix Nobel De La Paix De Vouloir Obtenir L’indépendance Du Tibet Par La Violence. 

De son côté le chef spirituel tibétain, exilé en Inde depuis 1959, affirme vouloir simplement « l'autonomie réelle » pour sa région.

Les tensions restent vives : en tenant compte de tous les incidents connus, près de 140 Tibétains se sont immolés par le feu ou ont tenté de le faire depuis 2008 pour marquer leur révolte.



Patrick Saint-Paul 
Le Figaro — 8 avril 2015 



Billet Proposé Par Aron O’Raney