Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Sommet De La Vie


La Vie Humaine Se Tient Au Sommet De La Cration, Parce Qu'elle Est Plus Grande Que Celle De Toutes Les Autres Cratures; Elle A Mme Une Signification Plus leve Que La Vie Des Dieux. 

Les virtualités de la vie humaine sont uniques et colossales. Elle possède trois aspects principaux : physique, mental et spirituel. 

Si cette vie magnifique est vécue seulement dans le corps, sans qu'on en cultive les aspects plus subtils et plus élevés, elle se situe plus bas même que la vie animale. 

La vie du mental, lorsqu'elle s'est élevée au-dessus de la vie physique, est plus étendue et, dans une certaine mesure, éveillée à des profondeurs plus subtiles. 

Mais lorsque la vie transcende les deux plans inférieurs, elle s'élève vers un état qui est celui de l'Esprit suprême, dans lequel toutes les limitations et toutes les étroitesses des aspects inférieurs se fondent dans l'immensité infinie d'une conscience spirituelle exaltée, qui embrasse tout. 

Dans cette suprême conscience se trouve la racine de la manifestation universelle, qui comprend les mondes innombrables des créatures et des choses. 

La nature de cette source infinie est un pouvoir invincible, une sagesse illuminatrice, un amour universel et une paix éternelle. Telle est la vérité suprême vers laquelle, consciemment ou inconsciemment, progresse l'univers. 

Il est clair que toute lutte et toute opposition que nous observons autour de nous est en réalité une recherche de la vérité fondamentale, dont la découverte seule peut faire cesser le tumulte des plans physique et mental de la vie. 

D'autre part, la splendeur de l'esprit cherche à percer les voiles extérieurs d'une nature matérielle et grossière, pour se révéler dans la vie humaine. 

Le monde, avec toutes les confusions actuelles, le heurt des idéaux inférieurs, des actions étroites et intéressées et des ambitions égoïstes, ce monde lutte pour acquérir une vision et une réalisation dans laquelle il puisse trouver la libération, l'harmonie et la paix véritables.

Le processus qui devrait mener la vie humaine vers la réalisation de son idéal suprême — qui est éternel et universel — c'est de dépasser les limitations du corps et de l'esprit et d'entrer plus profondément dans le royaume inhérent du grand Esprit pour réaliser la magnifique unité de toute vie et de toute existence. 

La vie humaine doit briller comme le soleil qui embrasse toute la création et qui la baigne dans les rayons de sa lumière. 

En vérité, le grand Esprit qui est à la base de l'univers pénètre toutes choses et illumine toute vie par Son pouvoir et Sa splendeur infinis. 

La véritable voie de la vie et sa plus douce réalisation sont donc de vivre une vie intérieure de sagesse, de force et de félicité. 

Pour vivre cette vie, le corps et l'esprit doivent être entièrement déposés, comme un sacrifice d'amour, aux pieds de la grande Vérité. 

En d'autres termes, ces deux aspects de la vie doivent être consacrés tout entier à la lumière de l'Esprit pour en être illuminés, élevés et sanctifiés. 

C'est pourquoi l'on voit dans une totale consécration de la vie inférieure à la vie supérieure le moyen de parvenir à cette réalisation suprême.

Lorsque cette grande source est découverte, et que la vie humaine peut être ordonnée selon sa lumière, elle devient le flambeau d'un amour inextinguible, d'une sagesse illuminée et d'un pouvoir tout-puissant. 

En fait, la vie est la vérité révélée. Un être humain est une image concrète de la Vérité. 

Les sublimes potentialités qui peuvent changer toute existence environnante sont impliquées dans l'homme ou la femme, et les rapprochent de sa grande origine. 

Un être humain éclairé peut donc électriser les cœurs de millions d'hommes et les éveiller à la conscience de leur nature immortelle, éternellement bienheureuse et qui imprègne tout. 

L'homme et le monde ne peuvent échapper à la servitude résultant du sens de la diversité et ne peuvent parvenir à la paix et à l'harmonie qui en résulte que lorsqu'ils commencent à vivre dans l'Esprit. 

Les frontières étroites qui ont été créées par l'ignorance, les démarcations qui divisent l'humanité en camps imbus de visées égoïstes et d'aspirations nationales, raciales, sectaires et dominatrices, doivent être renversées par le pouvoir de la véritable vision. 

L'orgueil du pouvoir et de l'autorité, l'esprit de domination, qui sont tous des signes de la vie inférieure, doivent faire place à une vue plus large, plus divine et plus vraie, fondée sur la connaissance de l'Esprit suprême, qui est la grande Vérité une, inspirant tous les plans de l’existence.


Extrait De « prsence De Râm »



Swâmi Râmdâs



Billet Proposé Par Aron O’Raney