Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Les Mayas De La Période Post Classique

 Peinture Murale, Un Notable, Sur Un Temple Maya De Uaxactun (VIe Siècle)

La Période Postclassique : 909 À La Fin Du XVIe Siècle

Au IXe siècle, une crise gravissime liée très certainement à la surpopulation, à l'épuisement des sols et à des jacqueries entraîne l'effondrement de la civilisation. 

Les villes sont désertées et une partie de la population va survivre dans la forêt et y préserver ses traditions jusqu'à nos jours.

Une autre partie des Mayas prend le chemin du Nord et gagne la péninsule du Yucatan. Elle établit de nouvelles cités et, pour s'approvisionner en eau dans une région plus sèche et au relief karstique, creuse et aménage de nombreuses cuvettes de rétention. 

Ces nouvelles cités — en particulier Chichén Itzá, Uxma et Mayapán — vont bénéficier de l'arrivée de lointains cousins, les Toltèques...

Des Hauts Plateaux Au Yucatan, Les Toltèques

Avant notre ère, la région de l'actuelle Mexico, sur les hauts plateaux volcaniques du Mexique, a connu le développement d'une grande cité, Teotihuacán, dont les habitants, encore pleins de mystère, devaient être apparentés aux Olmèques et aux Mayas.

Ils ont érigé comme eux de magnifiques temples pyramidaux à escaliers dont les ruines ont été entraperçues par Cortès et ses soldats lors de la conquête de l'empire aztèque.

Teotihuacan a rayonné sur sa région. Elle a commercé avec l'ensemble du Mexique et en particulier avec les cités mayas jusqu'aux environs de l'an 750 de notre ère. Elle a alors décliné et disparu, peut-être sous l'effet d'une invasion, et laissé le champ libre à de nouveaux-venus, les Toltéques.

Ces derniers dominent le nord du Mexique au cours des Xe et XIIe siècle. Ils constituent une brillante civilisation autour de Tula, leur capitale, au nord-ouest de l'actuelle Mexico. Comme les Mayas, ils pratiquent les sacrifices humains et utilisent des calendriers d'une remarquable précision. Mais à leur différence, ils forgent un empire centralisé et étendu (il alla peut-être d'un océan à l'autre).

Malgré sa puissance, les Toltèques ont un Âge d'Or de courte durée. D'après les chroniques, ils sont chassés de Tula vers 1168 et repoussés vers l'est, sans doute par des envahisseurs étrangers.

El Castillo De Chichén Itzá (Temple En L’honneur Du Serpent À Plumes Kukulkan)
Lithographie De Fréderic Catherwood, 1844-

Le souvenir de cette tragédie perdure dans le mythe de l'affrontement entre Quetzalcoalt, dieu de la résurrection des Toltèques comme des Mayas, et le dieu de la guerre Tezcatlipoca.

Quoi qu'il en soit, les Toltèques se réfugient au Yucatan, en particulier à Chichén Itzá et Mayapán, deux des plus grandes cités mayas du Yucatan. Ils vont rénover ces villes et contribuer au redressement de la civilisation maya dans l'époque postclassique.

Lorsqu'ils souhaitent remplacer un vieux temple, ils ne le détruisent pas au préalable, mais, selon une technique habituelle aux Mayas et à eux-mêmes, enveloppent le nouveau temple autour et au-dessus de l'ancien!

C'est ainsi que beaucoup d'ensembles monumentaux apparaissent comme des imbrications de différents monuments.



Source : Herodote-Net



Billet Proposé Par Aron O’Raney