Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Entrer Dans La Voie


Nan Bo Zi Kui Demanda Un Jour À Nu Yu : « Malgré Votre Grand Âge, Vous Conservez La Mine D’un Enfant, Comment Cela Se Fait-Il? » 

 — J'ai acquis le sens de la Voie et sais par où l'emprunter. Voilà sans doute pourquoi, répondit Nu Yu.

— L’étude Permet-Elle D’accéder À La Voie? Demanda À Nouveau Nan Bo Zi Kui.

— Parbleu, non! rétorqua Nu Yu. Rien n'est plus impropre

Et à vous regarder, je remarque que vous n'avez rien de commun avec ceux qui sont sur la Voie.

Prenez l'exemple de Bu Liang Yi. Voilà un homme qui en dépit de ses dispositions ne trouvait pas la Voie. Et moi qui ne suis prédisposé à rien, mon inaptitude ne m'a jamais empêché de trouver mon chemin.

Il suffisait que je lui indique la route pour que Bu Liang Yi devienne un sage parmi les sages. Il ne lui manquait rien, il y était tout disposé, il fallait simplement lui donner la bonne direction.

Je pris donc sur moi de la lui montrer, et le garda auprès de moi. 

En trois jours, il avait rompu les entraves du monde et, face à cette réalisation si rapide, je décidai de le garder encore un peu avec moi. 

Sept jours plus tard, il s'était détaché de tous les êtres. Je décidai donc de le garder encore un peu. 

En neuf jours, il avait coupé la racine même de l'existence. 

— Une lumière toute nouvelle éclaira son être et il S'éveilla à l'Unité.

Passé, présent, futur étaient abolis. 

Il avait établi son séjour en deçà de la vie et de la mort. 

Ayant coupé la racine de la vie, il ne pouvait plus mourir. 

Se tenant en deçà de la vie, il ne faisait plus partie des vivants. 

Il n'ajoutait plus rien ; il ne participait plus ; il se tenait hors de la corruption et de la perfection. 

Ayant cessé toute lutte, il avait atteint le calme qui suit la plus haute réalisation. 


La Voie Du Tao — 
Les Contes Du Livre Intérieur Nei Pian — (Livre V)



Zhuangzi (Tchouang-Tseu)



Billet Proposé Par Aron O’Raney