Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Cités Mayas Grandeur Et Décadence

 Urne funéraire anthropomorphe époque préclassique (400 ans Ave JC à 100 apr. J.-C.)

La Période Préclassique : 2000 av. J.-C. À 292 apr. J.-C.

La période dite « préclassique » ou « formative » s'étire du deuxième millénaire avant notre ère jusqu'à la fin du IIIe siècle de notre ère, qui voit l'apparition des premières inscriptions sur les monuments mayas.

Durant cette période protohistorique, lesdits Mayas ou leurs ancêtres établissent leurs premières cités dans les basses terres, à la périphérie de la région du lac Peten (Guatemala actuel) : El Mirador, Tikal...

D'ores et déjà, l'art témoigne d'une remarquable maturité comme l'attestent les céramiques des musées guatémaltèques, à l'image de l'urne funéraire anthropomorphe ci-contre.

Rappelons que les céramiques, y compris les vases et pots, sont réalisées à la main et sans tour (on a vu que les populations méso-américaines ne maîtrisaient pas les usages de la roue).

La Période Classique : 292 À 909 apr. J.-C.

 Stéle du roi K’ac Yipyaj Chan K’awil, à Copan (Photo Lord Alfred Percival Maudslay)

Les archéologues font débuter la période classique avec la première inscription relevée sur la cité de Tikla, au nord du Guatemala et la font terminer avec la dernière inscription relevée dans la même région, entre le Chiapas et le Honduras.

Cette période a été autrefois appelée de manière impropre « Ancien Empire »! Les Mayas n'ont jamais constitué d'empire, loin s'en faut, à la différence des Toltèques, Aztèques et autres Incas.

À l'image de nos Grecs, ils formaient des cités États jalouses de leur indépendance et régulièrement en guerre les unes contre les autres.

Sont ainsi fondées les prestigieuses cités de Tikal, Uaxactun (vers 328) et Copán (vers 369, dans le Honduras actuel), puis Palenqué (vers 638, au Chiapas).

L'expansion se poursuit vers l'intérieur de la région et le lac Peten, par la création de nouvelles cités, au fur et à mesure de l'épuisement des sols.

 Cité De Tikal (IXe Siècle) Avec Le Temple Du Grand Jaguar Au Centre (Vision Imaginaire)

Ces cités témoignent de la splendeur de la civilisation maya, tant par leurs monuments que par leurs objets en céramique vernissée, en jade, en obsidienne, en alliage de cuivre et d'or...



Source : Herodote-Net



Billet Proposé Par Aron O’Raney