Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Cathédrale De Lausanne, Des Symboles…


La Cathédrale De Lausanne Contient De Nombreux Symboles. Pour Les Déchiffrer, Jean-François Buisson, Spécialiste En Symbolisme, Nous Guide…

« La cathédrale est le trône de la Vierge. Elle relie le profane au divin », explique Jean-François Buisson. Son orientation à l’Est magnifie la lumière. 

« Le soleil, comme le Christ, est source de vie. » 

Les cathédrales ont toujours été considérées comme porteuses de signes cachés. 

Passionné, Jean-François Buisson est l’auteur d’un livre sur le sujet « La symbolique des cathédrales. De l’obscurité à la lumière », Cabédita, collection Regard et connaissance. 

Une invitation à découvrir le langage symbolique commun de ces édifices gothiques. 

« Pour vivre, il faut savoir mourir. » 

À l’Ouest, le coucher du soleil évoque la fin du cycle. 

Sur le portail d’entrée, « un pélican se perce le cœur pour nourrir ses petits, comme le Christ s’est sacrifié pour l’humanité. » 

L’entrée dans l’édifice se fait par le narthex, un sas entre deux mondes. 

Derrière le rideau s’ouvre la nef. « Dans ce lieu de vie, marchands et repris de justice se côtoyaient. »

Le sol est en pente douce jusqu’à l’autel, comme « une montée vers l’esprit ». 

Le passage du mortel à l’immortel se fait aussi verticalement. 

« Le triforium, l’espace qui se trouve entre les colonnes et les fenêtres, représente le mental rationnel et le doute à dépasser. 

La voûte et les verrières sont la lumière céleste, l’amour et la relation avec le monde divin. » Le nord orné de vitraux bleu nuit est dédié à la Vierge. 

C’est le « temps d’avant la Création, le chaos primitif ». 

On y trouve souvent le baptistère. « Les ablutions permettent l’entrée dans le monde sacré. » La chapelle des martyrs thébains dévoile des stalles au décor végétal.

Ce jardin clos est un Eden où chaque plante rappelle les vertus de Marie. 

« Avec ses aiguilles toujours vertes, le sapin rappelle l’arbre de Vie, symbole de l’espoir toujours renouvelé des forces de lumière sur les ténèbres. Il montre que la vie reviendra. » 

À l’Est, les sept vitraux du déambulatoire en arc de cercle forment la couronne d’épines. « L’asymétrie axiale entre la nef et l’extrémité du cœur signale l’entrée dans le divin. » 

L’autel est au centre des énergies. « L’office se faisait en direction de l’est et dos à la foule, pour montrer le chemin », précise notre guide. 

Au Sud, un Christ enseignant guide l’humanité. 

Anciennement représenté au centre de la rosace, c’est aujourd’hui Dieu qui y prend place. On y découvre aussi la Vierge allaitant un poisson, comme elle nourrit l’humanité. 

« La rosace en mandala représente une montagne sacrée vue du ciel », une structure que notre guide n’a vue qu’à Lausanne. « La lumière se fait débordante, l’esprit comme le Christ vient sur la terre. » 

Au-dessous, la chapelle dédiée à Marie a été aménagée pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. « L’ambiance y est apaisante. » 

Plus loin, dominant le majestueux portail sud qui servait autrefois d’entrée aux pèlerins, le Christ couronne la Vierge et lie ainsi l’Ancien au Nouveau Testament.


Source: bonnenouvelle-ch



Martine Dutruit



Billet Proposé Par Aron O’Raney