Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Courage,Vie Et Mort…



— LXXIII —


Celui qui met son courage à oser, trouve la mort.
Celui qui met son courage à ne pas oser, trouve la vie.

De ces deux choses, l'une est utile, l'autre est nuisible.

Lorsque le ciel déteste quelqu'un, qui est-ce qui pourrait sonder ses motifs?

C'est pourquoi le Saint se décide difficilement à agir.
Telle est la voie, la conduite, du ciel.

Il ne lutte point, et il sait remporter la victoire.
Il ne parle point, et les êtres savent lui obéir.

Il ne les appelle pas, et ils accourent d'eux-mêmes.
Il paraît lent, et il sait former des plans habiles.

Le filet du ciel est immense, ses mailles sont écartées et cependant personne N’échappe.

— LXXIV —


Lorsque le peuple ne craint pas la mort, comment l'effrayer par la menace de la mort?

Si le peuple craint constamment la mort, et que quelqu'un fasse le mal, je puis le saisir Et le tuer, et alors qui osera l'imiter?

Il y a constamment un magistrat suprême qui inflige la mort.

Si l'on veut remplacer ce magistrat suprême, et infliger soi-même la mort, on Ressemble à un homme, inhabile, qui voudrait tailler le bois à la place d'un charpentier.

Lorsqu'on veut tailler le bois à la place d'un charpentier, 
Il est rare qu'on ne se blesse pas les mains.

— LXXV — 


Le peuple a faim parce que le prince dévore une quantité d'impôts.
Voilà pourquoi il a faim.

Le peuple est difficile à gouverner parce que le prince aime à agir.
Voilà pourquoi il est difficile à gouverner.

Le peuple méprise la mort parce qu'il cherche avec trop d'ardeur les moyens de vivre.
Voilà pourquoi il méprise la mort.

Mais celui qui ne s'occupe pas de vivre est plus sage que celui qui estime la vie.

— LXXVI — 


Quand l'homme vient au monde, il est souple et faible; quand il meurt, 
Il est roide et fort.

Quand les arbres et les plantes naissent, ils sont souples et tendres; quand ils Meurent, ils sont secs et arides.

La roideur et la force sont les compagnes de la mort
La souplesse et la faiblesse sont les compagnes de la vie.

C'est pourquoi, lorsqu'une armée est forte, elle ne remporte pas la victoire.
Lorsqu'un arbre est devenu fort, on l'abat.

Ce qui est fort et grand occupe le rang inférieur
Ce qui est souple et faible occupe le rang supérieur.


La Voie Du Tao, Livre II — LXXIII-LXXVI —



Billet Proposé Par Aron O’Raney