Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Attraction, Répulsion, Sagesse…



Chacun De Vous Est Naturellement Disposé À Se Rapprocher Ou À S’éloigner De Certaines Personnes, De Certains Objets, De Certaines Questions. 

C’est une affaire de dispositions intérieures, de tempérament, vous êtes ainsi fait et il est inutile de vous demander de changer de tempérament, vous ne le pourrez pas. 

Mais ce qui est en votre pouvoir, c’est de faire l’effort de vous élever dans les régions de l’âme et de l’esprit, de vous laisser imprégner des effluves, des courants de ces régions qui sont les effluves et les courants de l’amour divin. 

Une fois que vous êtes habité par cet amour qui ne vous quitte pas, vous ne vous laissez plus guider par vos attractions et vos répulsions, vous posez un autre regard sur l’existence. 

Et, quels que soient vos sentiments pour les Êtres, vous les faites bénéficier de la lumière que vous avez ainsi acquise en haut, très haut.


Parfois, Les Paroles D’un Sage Reçoivent En Vous Un Tel Écho Que Vous Pensez : « Mais Tout Cela, Je Le Connais… 

Je l’ai connu… je l’avais déjà appris quelque part… comment avais-je pu l’oublier? » 

Vous l’aviez oublié parce que, depuis, vous étiez allé vous égarer sur des chemins dont la poussière avait fini par recouvrir ces vérités. 

Mais elles sont toujours là, enfouies, endormies en vous, et il faut que quelqu’un vienne pour les réveiller. 

Il frappe quelques petits coups à votre porte, il projette quelques rayons de lumière, et voilà des souvenirs millénaires qui remontent à la surface. 

Pour certains, cette remontée se produit très vite; pour d’autres, il faudra encore attendre beaucoup plus longtemps.

Si nous devons écouter la parole des sages, c’est pour retrouver ce que nous savons déjà. 

Oui, les sages ne nous parlent que de ce que nous savons déjà, mais qui sommeille encore dans notre subconscient. 

Ce savoir, c’est le Créateur qui l’a inscrit en nous dès le commencement et leurs paroles ne font qu’en réveiller l’écho. 


Ce Sont Les Conditions Qu’ils Ont Eux-Mêmes Créées Qui Vont Obliger Les Humains À Développer Des Sentiments Plus Fraternels. 

Pour le moment, ils n’ont pas encore bien compris : tellement émerveillés par les moyens que les sciences et les techniques ont mis à leur disposition. 

Ceux qui peuvent en profiter ne se demandent pas si ce qu’ils estiment utile et bénéfique pour eux l’est également pour les autres.

Ils en usent et en abusent, c’est toujours à qui sera le premier ici ou là, et ils deviennent cruels, inhumains. 

Mais voilà les héros auxquels la foule voudrait ressembler, sans tellement se rendre compte que ces modèles sont des monstres.

Eh bien, il faut maintenant d’autres héros, des héros pour notre temps. 

Le véritable héroïsme, c’est d’arriver à triompher de son égoïsme, cet égoïsme qui conduit toujours à l’affrontement. 

Si tous ces hommes riches, puissants, influents, employaient les mêmes énergies qu’ils consacrent à réussir dans le plan matériel, à la recherche d’un peu plus de fraternité, l’abondance et la paix règneraient sur toute la terre. »



Omraam Mikhaël Aïvanhov



■ Billet proposé par Aron O’Raney