Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Vous Avez Dit Bonheur ?

Tout Homme Veut Être Heureux; mais, Pour Parvenir À L’être, Il Faudrait Commencer Par Savoir Ce Que C’est Que Le Bonheur. 

Jean-Jacques Rousseau

Une amie américaine, devenue une grande éditrice de photographie, me racontait qu'après avoir passé leurs examens de fin d'études, elle-même et un groupe de camarades s'interrogèrent sur ce qu'elles désiraient faire dans l'existence. 

Lorsqu'elle déclara : 

« Je souhaite être heureuse », il y eut un silence gêné, puis une de ses compagnes s'exclama : « Quoi? Comment quelqu'un d'aussi brillant que toi peut-il n'avoir d'autre ambition que d'être heureuse! » 

Ce à quoi mon amie rétorqua :

« Je ne vous ai pas dit comment je voulais être heureuse. 

Il y a tant de façons d'accéder au bonheur : fonder une famille, avoir des enfants, faire carrière, vivre des aventures, aider les autres, trouver la sérénité en soi... 

Quelle que soit l'activité, que je choisisse, j'attends de l'existence un bonheur véritable. »

Pour Le Dalaï-Lama, « Le Bonheur Est Le But De L’existence ». 

L'essayiste Pascal Brukner affirme quant à lui : « Le bonheur ne m'intéresse pas. » 

Comment est-il possible d'avoir deux visions à ce point opposées de ce qui, pour la majorité d'entre nous, est une composante fondamentale de l'existence

Ces deux personnes parlent-elles de la même chose

Ne s'agirait-il pas d'un profond malentendu à propos de la définition même du bonheur?

Ce mot aurait-il été tellement galvaudé que, dégoûté par toutes les illusions et les mièvreries qu'il inspire, on s'en serait détourné

Pour certains, il est presque de mauvais goût de parler de recherche du bonheur. 

Revêtus d'une carapace de suffisance intellectuelle, ils s'en gaussent comme d'un roman à l'eau de rose.

Comment a-t-on pu en arriver à une telle dévaluation

Serait-ce dû à l'aspect factice du bonheur que nous proposent les médias et les paradis artificiels

Est-ce le signe de l'échec des moyens malhabiles mis en œuvre en vue d'atteindre un bonheur véritable

Nous faut-il pactiser avec l'angoisse plutôt que de faire un effort sincère et perspicace pour démêler l'écheveau du bonheur et de la souffrance?

Selon Henri Bergson : 

« On désigne par bonheur quelque chose de complexe et de confus, un de ces concepts que l'humanité a voulu laisser dans le vague pour que chacun le détermine à sa manière. » 

D'un point de vue pratique, laisser la compréhension du bonheur dans le vague ne serait pas trop grave si l'on parlait au plus d'un sentiment fugace et sans conséquences, mais il en va tout autrement, puisqu'il s'agit d'une manière d'être qui détermine la qualité de chaque instant de notre vie. 

Mais qu'est-ce que le bonheur?


Extrait de « Plaidoyer pour le bonheur »



Matthieu Ricard



Billet Proposé Par Aron O’Raney