Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Maison Dans Le Matin

Maison dans le matin, confuse vérité
De plumes et de draps, origine du jour

Errant, sans direction, comme une pauvre barque,
Entre les horizons de l'ordre et du sommeil.


O choses désirant entraîner des vestiges, 
Adhérence immobile et stérile héritage, 

Les papiers cachent des voyelles chiffonnées, 
La bouteille de vin veut poursuivre son hier.


Tu passes, ordonnatrice, ô ma vibrante abeille, 
Les régions que tu touches échapperont à l'ombre, 

De ta blanche énergie tu conquiers la lumière.


Et se reconstruisant alors dans la clarté, 
Les choses à nouveau vont au vent de la vie 

L'ordre établit enfin son pain et sa colombe.



Extrait de « La Centaine d’Amour »



Pablo Neruda



Billet Proposé Par Aron O’Raney