Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

En Parlant De L’Art…


lments Floraux, Formes Grunge, Taches D'encre - Auteur : Rahultiwari3190 

L’art, Le Monde En Parle Et Nul Ne Sait Dire Vraiment De Quoi Il S’agit. Il En Existe D’innombrables Dfinitions Plus Ou Moins Contradictoires, Mais La Confusion Demeure Toujours Prsente.

Les galeries d’Art moderne ou contemporain sont visitées par un public averti, mais aussi par bon nombre de profanes ou de gens ordinaires, qui se trouvent en ces lieux par simple curiosité ou tout à fait fortuitement.

Gouts et couleurs ne se discutent certainement pas, pourtant il n’est pas rare de voir un vaste public, d’initiés et de curieux, s’extasier ou exprimer de vrais et faux sentiments admiratifs, devant des œuvres souvent incompréhensibles, pour le commun des mortels.

Étroitesse d’esprit, rétrograde, arriéré, inadapté social, et plus encore… Peu importe le qualificatif que l’on pourrait encore appliquer à ceux, accordant peu de crédit à un chef d’œuvre, parfois infantile ou ridicule, qui ne reflète souvent que le fantasme de l’auteur, artiste « supposé ».

Taches de couleurs jetées sur la toile, tableau figuratif d’un point blanc sur fond noir, sculpture composée d’un amas d’objets divers assemblés anarchiquement, scène de spectacle avec des tas informes de chiffons, et ballets où des danseurs évoluent dénudés… 

L’on pourrait multiplier les exemples à l’avenant, de ces œuvres et arts « sans nom », qui émergent l’on ne sait trop comment, de l’imaginaire débridé, d’artistes qui n’en portent que le nom, et dont la production est marquée du sceau de « l’œuvre artistique ». 

Il semble pourtant que l’un des qualificatifs essentiels d’expression de l’art sous ses formes diverses, dans l’écriture, une musique, le chant, une sculpture, la peinture, etc. réside dans le principe universel, de la beauté et de ce qui contribue à la rehausser.

Si l’on doit réfléchir ou raisonner pour saisir le sens d’une représentation artistique, ou tenter de comprendre la nature d’un éventuel « message » délivré par l’artiste à travers une œuvre… — l’on entre dans le domaine spéculatif de l’intellect, qui semble s’écarter alors du pur domaine de l’Art. 

Pour certains esprits, l’Art véritable ne peut se réduire à l’expression individuelle ou collective, d’une mode, d’un fantasme, de facéties, à une bouffée délirante aiguë, et moins encore à une provocation.

L’on peut regretter à notre époque, que bon nombre d’intellectuels, d’anticonformistes, un certain snobisme et le mercantilisme effréné, soient parvenus à dénaturer, ce pilier essentiel, et originel de l’Art qu’est la beauté.

Ces réflexions personnelles ne sont aucunement destinées, à mésestimer ou dénigrer, le Vrai et Bel Art contemporain et moderne qui produit de magnifiques chefs-d’œuvre. 

Bon nombre d’ouvrages du domaine artistique, mentionnent que l’art se caractérise par « l’expression d’un idéal esthétique et d’un ensemble d’activités créatrices destinées à l’exprimer ».

Sur ce dernier point l’on peut relever que suivant sa définition « L’Esthétique » est une Théorie, une conception du beau, et de la beauté, dans la nature et dans l’art; d’autre part, « l’Harmonie » en corollaire, additionnée à la beauté, rejoint le critère de L’Esthétique.

Pour faire simple et conclure ce point de vue, qui n’engage que son auteur, L’Art est une activité d’expression de la Beaut, sous ces différentes formes, telles, la musique, peinture, dessin, sculpture, architecture , danse, littérature, poésie,cinéma, et autres…



Aron O’Raney