Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La Conscience…



La Conscience Du Corps

— Question : N'est-il pas nécessaire d'éloigner le mental des objets des sens? Est-ce que nous ne devenons pas conscients du corps précisément en nous attachant à ces objets?

— Réponse : Pourquoi vous inquiéter de la conscience du corps et du reste? Vous avez un corps. N'est-ce pas? Il faut le nourrir et s'en occuper. Faites-le. 

Quand vous vous servez d'un bâton, devenez-vous conscient du bâton? Non.

Vous l'utilisez si nécessaire et le laissez de côté quand vous en avez fini. 

De même pour le corps. Puisque vous avez un corps, faites tout ce qui est nécessaire pour lui

Méfiez-Vous De L'Idalisme

Méfiez-vous de l'idéalisme parce qu'il vous divise contre vous-même. Le réel doit être l'idéal. À tout moment, demandez-vous ce que vous voulez. 

Soyez clair quant à votre objectif et quand vous l'êtes, agissez avec une attention non divisée. « Oui, ceci est à moi. Je le ferai de tout mon cœur », voilà quel doit être votre sentiment. 

La perfection, ce n'est pas de faire quelque chose de grand ou de beau, mais de faire ce que vous êtes en train de faire avec grandeur et beauté. 

Si vous n'apprenez pas vos leçons maintenant, vous ne pourrez pas apprendre les leçons de la classe supérieure, quand vous y serez. Vous devrez étudier alors ce que vous avez laissé de côté.

Votre idéalisme n'est rien d'autre qu'une manière de rejeter. 

Vous vous séparez des autres et vous appelez cela de l'idéalisme. Votre idéalisme vous semble précieux. Pareillement l'idéalisme d'un autre lui paraît précieux. 

— C'est parce que vous rejetez tout ce qui n'est pas vous que vous ne tolérez pas l'idéalisme des autres. 

Les communistes combattent les capitalistes. Les hindous se battent contre les musulmans parce qu'ils pensent que leur religion est supérieure. 

Ce processus de séparation produit uniquement de la souffrance. Chacun a droit à son idéal particulier. Il faut l'accepter et agir en conséquence.

Quand vous êtes avec un autre, vous devez être avec son idéalisme. Si vous n'arrivez pas à apprécier son idéalisme, vous devez au moins le tolérer. 

Tous les idéalismes de gauche ou de droite doivent être respectés. Ne vous enfermez pas dans un idéalisme particulier. Si vous posez un idéal et que vous ne pouvez pas l'atteindre, vous serez triste et déçu. 

Méfiez-vous de la formulation d'un idéal.

Cherchez plutôt à vous épanouir dans le présent. C'est la méthode la plus rapide pour progresser. 

Si vous êtes menuisier, faites de votre mieux en tant que menuisier et un jour, vous vous retrouvez parmi les meilleurs spécialistes de la profession. Viser trop haut n'apporte que déception. 

Le réel est Vrai, l'idéal est un mensonge. Les Écritures proclament que le chemin vers Dieu est pavé de pierres de vérité.

« Le chemin vers Dieu est pavé de pierres de vérité ». Mundaka Upanishad 3-1-6

Aussi pour faire des progrès, il faut savoir où l'on se trouve, dans quelle direction il faut aller pour avancer. Alors de toute sa force on prend appui sur le sol à l'endroit où l'on se trouve. 

Le progrès sera rapide si l'on appuie fermement. Si l’on est endormi ou négligent ou si l’on va dans la mauvaise direction, le progrès sera lent ou retardé. 

Un étudiant doit prendre le temps d'étudier et de travailler chez lui. Il ne doit pas jouer toute la journée, bien que le jeu soit une activité on ne peut plus normale à cet âge. 

Le progrès sera rapide si le temps est judicieusement partagé entre le travail, les études, le jeu et la récréation.

— Tout Arrive Pour Le Mieux

Vous devez vous rappeler que tout ce qui arrive, arrive pour le mieux. 

Il y a une distribution divine des choses. Votre vie eût été appauvrie sans toutes les choses qui vous sont arrivées. Aussi tout doit être accepté, le bon et le mauvais. En fait, vous n'avez pas le choix. Si vous voulez le bon, vous aurez le mauvais aussi. 

Chaque chose a deux aspects. 

Si vous voulez le côté face d'une pièce, vous devez prendre le côté pile aussi. C'est inutile d'attendre seulement du plaisir. Le plaisir et la peine vont toujours de pair. 

Il faut prendre les deux, ou rien du tout. Quand une chose arrive, acceptez-la d'abord. C'est la vérité. C'est arrivé. 

Pouvez-vous la refuser et dire que ce n'est pas arrivé? Non. 

Après avoir pleuré et vous être lamenté vous allez accepter en tout état de cause. Pourquoi ne pas l'accepter dès le début? Dites « oui » à tout. Quand vous acceptez de plein gré une chose, il n'y a pas de souffrance.

— La peur doit être bannie de votre vie.

La peur que quelque chose arrive est pire que la chose elle-même. 

Les peureux meurent bien des fois avant l'heure de leur mort. La peur doit être bannie de votre vie, car elle est irrationnelle et bloque l'action.

« On regarde en avant et en arrière et on languit pour ce qui n'existe pas ». Shelley



Swami Prajnanpad, 



Billet Proposé Par Aron O’Raney