Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Dialogue Entre Andrew Cohen, Et Deepak Chopra



Andrew Cohen : Ce dont je veux parler avec toi aujourd'hui, Deepak, c'est que veut dire vraiment « être un héros spirituel ». Voilà une idée bien audacieuse. Mais surtout aujourd'hui qu'il y a de plus en plus de personnes qui cherchent comment aller de l'avant pour faire un monde meilleur, je crois qu'il faut que nous soyons de plus en plus nombreux à être prêts à prendre responsabilité pour là où nous allons. 

Il nous faudra accepter, malgré nos imperfections, à devenir des leaders et des exemples de ce qui est possible.

Pour moi, tu es une expression courageuse de cet esprit héroïque. Tu es prêt à défendre la vérité et la réalité de l'Esprit dans un monde d'incroyants. 

C'est important parce que, comme tu le sais bien, en nous éveillant à cette vérité et cette réalité, nous perçons bien plus profondément notre véritable nature, ainsi que la nature de la réalité elle-même, et nous découvrons le courage inébranlable de vivre cette vie pour les raisons les plus élevées. Je pense que le degré auquel chacun de nous est prêt à faire cela est le degré auquel nous aurons un effet significatif.

Deepak Chopra : Pour moi, le leadership, aujourd'hui et dans le futur, signifie qu'un leader est en réalité l'âme symbolique d'une conscience de groupe. 

L'âme est le cœur même de notre conscience – faute d'une expression plus appropriée – où nous trouvons le sens, le contexte, les liens et la soif d'accéder à l'être archétypal plus vaste que nous sommes. 

En tant que leaders, nous représentons les aspirations et les désirs les plus profonds du collectif et son niveau le plus élevé de créativité et d'imagination, qui tous existent dans la conscience collective mais ont besoin d'être stimulés par un leader pour se déployer.

Un véritable leader spirituel libère non seulement son propre potentiel mais le potentiel de tous sur la planète. Il ou elle dompte l'impulsion évolutive de l'univers, pour générer plus de bonté, de vérité, d'harmonie, de justice et d'égalité. 

Le leadership spirituel est un appel à résoudre tous les problèmes dont souffre l'humanité aujourd'hui, que ce soit l'extrême pauvreté, l'injustice sociale, la guerre, le conflit ou la dévastation écologique – non pas au niveau auquel ils ont été créés, mais à un niveau plus profond, où l’on ne peut faire autrement que d'apporter de la lumière là où il y a obscurité.

Andrew Cohen :  À ton avis quelles sont les implications personnelles de ce type de leadership — particulièrement pour l'individu qui est inspiré par un sentiment et une intuition spirituels, et par une philosophie et une perspective mondiale évolutives, tout en ayant encore une peur ou une réticence ou une hésitation existentielle à s'exposer et être vu?

C'est se lever et dire : « Je suis éveillé à la réalité ultime et à la vérité la plus profonde de qui nous sommes tous vraiment, et je suis décidé à l'affirmer avec toute l'imperfection de mon humanité en évolution. »

Deepak Chopra : Nous devons nous demander : dans quelle sorte de monde voulons-nous vivre? Dans quelle sorte de monde voulons-nous que nos enfants – et leurs enfants – vivent? Quel est notre rôle ou notre contribution à l'élaboration de ce monde nouveau?

Lorsque nous nous posons ces questions, nous les vivons. Nous réalisons que nous ne sommes pas seuls, mais faisons partie d'une vaste impulsion dans la conscience collective. 

Réaliser cela, vous donne plein d'énergie et une passion pour ce que nous voulons créer en ce moment.

Andrew Cohen : Non, nous ne sommes pas seuls. Mais c'est bien trop facile de s'asseoir, d'observer les problèmes, et de tomber dans le désespoir ou le cynisme.

Il faut du courage spirituel pour s'exposer et commencer à prendre responsabilité pour la solution avec nos propres moyens. 

Notre capacité à faire une différence significative dépend de la plénitude de notre engagement à le faire.

Deepak Chopra : Si nous voulons vraiment réussir, je pense que nous devons d'abord avoir une discipline ou une pratique régulière que nous faisons nôtre. Nous devons être en contact avec cette conscience profonde intérieure à travers une pratique de méditation. 

Nous devons aussi commencer à être attentif au fait que l'amour est une force très puissante, et plus nous créons l'énergie de l'amour dans notre environnement, en plongeant plus profondément dans notre propre conscience, plus nous pouvons dompter et combiner les deux forces de l'Être et de l'amour. 

Le troisième élément est la créativité et le quatrième l'action.

L'Être, le ressenti, la créativité et le faire sont les quatre expressions de notre conscience. Nous avons maintenant la capacité de les dompter collectivement. C'est une capacité que nous n'avons jamais eue auparavant. 

Notre être collectif, notre amour collectif, notre créativité collective et notre action collective peuvent non seulement résoudre tous les problèmes qui existent dans le monde, mais peuvent nous emmener à un nouveau plan de conscience, où nous pouvons littéralement commencer à manifester ce qu'on appellera le paradis sur Terre. Cela dépend de nous maintenant. 

Comme cela a déjà été dit : Ceux que nous attendions, c'est nous! Alors cessons d'attendre. Agissons.

Les défaitistes font simplement partie de ce paradigme à bout de souffle qui n'en a plus pour longtemps, donc il ne faut pas leur prêter attention. Je dis, restons immunisés contre les critiques, soyons réceptifs aux feed-back et puis avançons et fréquentons les bonnes personnes. 

Il y a trois mots sanskrits importants : simran, souviens-toi de qui tu es; satsang, fréquente les bonnes personnes; et seva, commence à agir sans motivation égoïste.

Andrew Cohen : C'est totalement inspirant. Ce dont tu viens de parler « fréquenter les bonnes personnes » est un très grand thème de mon enseignement. 

Se rencontrer les uns les autres – trouver d'autres individus aussi passionnés que nous par le genre de changement dont nous parlons – libère nos esprits et nous donne le courage de faire ces pas audacieux qu'autrement nous risquerions de ne pas faire.

Deepak Chopra :  C'est vrai. Pendant des années, nous expliquions théoriquement que la conscience est un champ, mais maintenant grâce aux nouvelles technologies et aux nouvelles recherches, nous découvrons que c'est littéralement vrai. 

Si tu as un ami heureux, la probabilité que tu sois heureux augmente de 15 %. Si ton ami heureux a un ami heureux que tu ne connais pas, la probabilité s'accroit à nouveau de 10 %, et si l'ami heureux de l'ami heureux a un ami heureux, on ajoute encore 10 %. 

Cela ne peut se produire que si la conscience est un champ. Si nous comprenons que la conscience est un champ et que nous sommes le champ, alors rien ne peut nous arrêter.

Andrew Cohen : Si la conscience est un champ, alors nos actions et réponses individuelles à la vie auront immanquablement un effet sur le champ.

Deepak Chopra : Absolument. Chaque individu fusionne de façon interdépendante avec tous les autres dans cet océan de conscience.

Andrew Cohen :  Et les individus qui ont le plus confiance dans la réalité de l'Esprit et dans sa nature immortelle et indestructible, sont dans la position d'avoir un impact plus grand sur l'évolution spirituelle du champ lui-même.

Deepak Chopra : C'est vrai. Et nous pouvons aussi nous pénétrer les uns les autres d'une plus grande confiance. Nos interactions les uns avec les autres renforceront cette confiance et lui donneront de plus en plus de pouvoir.

Andrew Cohen : C'est vraiment comme sortir du placard. Plus nous en sortons, plus nous réalisons « Oh! Je peux aller bien plus loin », et cela jusqu'à ce que nous réalisions que nous sommes à un point de non-retour.

Deepak Chopra : Oui. Il n'y a pas de retour possible. C'est irréversible. Un enfant qui naît ne peut pas retourner dans le ventre de sa mère.

Andrew Cohen : C'est vrai. Bien entendu, lorsque nous sommes sortis tellement du placard que nous vivons pour l'Esprit lui-même, notre identité d'individu dans le monde devient celle de l'Esprit. 

Plus nous sommes nombreux à vouloir le faire, plus le champ en sera affecté d'une façon profonde, et nous serons en train de créer une révolution culturelle.

Deepak Chopra: C'est absolument exact, Andrew. Je n'aurais pas pu le dire mieux.

Andrew Cohen : Je suis d'accord avec tout ce que tu as dit, qu'il est important d'avoir un chemin spirituel et une pratique spirituelle, une pratique qui nous permette de trouver l'accès à la source infinie de notre Être en tant qu'Esprit. Et avec ça, il est tout aussi important d'embrasser une perspective progressive et à la pointe sur l'évolution de la culture. 

Parce que, par exemple, certains sont experts en méditation mais vivent dans un contexte culturel traditionnel, si bien que lorsqu'ils sortent de leur transe méditative, ils se font les avocats d'une vision du monde et d'une perspective que les personnes comme toi et moi trouvons inadaptés à un contexte moderne ou postmoderne.

Ces perspectives ne sont tout simplement pas appropriées aujourd'hui. Donc, la méditation et la pratique spirituelle sont importantes pour accéder à l'Esprit, mais nous avons aussi besoin d'une perspective philosophique et d'une vision du monde évolutive qui nous permettront à la fois d'embrasser le monde du progrès et le processus de développement culturel. C'est ce qui permettra à notre éveil spirituel de donner tout son sens et sa puissance dans le monde.

Deepak Chopra : Je pense que c'est l'objectif de discussions comme celle-ci, car le monde, en fin de compte, est une projection de notre conversation collective. Nous devons prendre conscience que pour une grande part notre vieille religion et notre vieille spiritualité sont une mythologie culturelle devenue obsolète, et incohérente par rapport à ce que nous savons sur l'évolution, la cosmologie et tout ce que nous appelons la réalité. 

Une nouvelle spiritualité laïque émerge qui transcende ces expressions culturelles locales et tribales de la spiritualité, qui contiennent beaucoup de vérités, mais ne sont plus intégralement appropriées dans leur packaging d'origine. 

Nous devons donc évoluer avec cette spiritualité laïque, qui est en accord avec la science et qui élève la science elle-même à un nouveau niveau d'expression.

Andrew Cohen : Exactement! J'imagine que nous parviendrons plutôt rapidement à un point où ce ne sera même plus une spiritualité laïque mais une spiritualité évolutive. 

Elle sera fondée sur la science et sur la découverte que nous faisons partie d'un processus cosmique qui clairement va quelque part – et a un besoin urgent de notre participation à tous et est ravi de cela!

Deepak Chopra : J'aime ce terme de « spiritualité évolutive » bien plus que « spiritualité laïque », qui est l'étape que nous devons dépasser pour devenir l'impulsion évolutive du cosmos. 

J'aime cela parce que ni la spiritualité ni la science ne vont disparaître et nous devons les réunir pour découvrir cette impulsion.



Source : enlightennext-fr



Billet Proposé Par Aron O’Raney