Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Rayonnement De Sri Ramana Maharshi…

 Sri Ramana Maharshi — (1879-1950)

De Son Vivant, Sri Ramana Reçut La Visite De Sages Accomplis Tel Swami Yogananda. — Swami Ramdas Après Cette Rencontre Se Retira Quarante-Neuf Jours Dans Une Grotte De La Montagne.

Le Père dominicain Don Le Saux Qui Le visitât Également, partit après sa rencontre S’isoler Plusieurs Mois Dans La Grotte De Virupaksa.  

Depuis sa mort, non seulement les visiteurs étrangers continuent d’affluer, mais de grands maîtres contemporains s’avouent directement reliés à la présence spirituelle de Sri Ramana.

Parmi eux Nissagardatta Maharaj; et Swami Poonja qui demanda à tous ses disciples de se rendre à Arunachala après sa mort; ou encore Ram Surat Kumar, le fou de Dieu.

Enfin, Ammachi, la sainte du Kerala, envoya son premier disciple au pied du mont sacré en lui demandant d’y lire les enseignements de Sri Ramana.

Pour le convaincre, elle ajouta : « Ramana était l’incarnation de la dévotion à Arunachala, et ce seul nom faisait naître dans ses yeux des larmes d’amour. »

Ramanashram est ouvert aux visiteurs; et il est possible de venir se recueillir devant la tombe de Ramana Maharshi et de méditer là même où il enseignait.

Un chemin de pierre gravit la montagne vers Skandashram, à mi-pente, là où le sage résida loin du monde pendant plusieurs années.

Arrivé là, on s’assied en silence sur la petite terrasse qui surplombe le temple de la ville d’où monte la rumeur des hommes, comme un appel vers la paix du Cœur.

Ramana Maharshi S’est Toujours Défendu De Réaliser Des Miracles.

Il condamnait la recherche de pouvoirs spéciaux révélés par les pratiques et les ascèses. Il mettait en garde ceux qui seraient tentés de les utiliser lorsqu’ils s’éveillaient spontanément : 

Cela ne pouvait qu’accroître le sentiment illusoire du « Moi » alors qu’il devait se fondre dans le « Soi » pour accéder à l’état d’éveil.

Cependant, de nombreux disciples ayant partagé la vie quotidienne du sage ont relaté d’étranges évènements : 

— Guérisons spontanées, à commencer par celle de sa mère;

— accroissement inexplicable de la quantité de nourriture à l’ashram, 

— Lors de visites massives imprévues; bilocation fréquente en des lieux très éloignés, corroborée par de nombreux témoins

— Étranges visions du cœur de la montagne où résideraient d’anciens Rishis.

— L’ultime miracle de Sri Ramana en ce monde fut la grande lumière céleste apparue à l’instant de sa mort.

Avant de s’en aller, Sri Ramana affirmait à ses proches disciples qu’il serait toujours là, éternellement vivant, à leur côté.

Il est vrai que depuis sa mort, les témoignages de sa présence spirituelle à Tiruvannamalai sont fréquents.

Il arrive parfois au chercheur spirituel que la simple vision de l’image du sage, allume au cœur de l’Être une flamme d’amour absolu qui embrase la conscience. 

Cette expérience est vécue comme le « Darhan », la bénédiction de Sri Ramana, véritable initiation qui, souvent, engage celui qui l’a reçue sur le chemin de l’éveil spirituel.



Bhagavan Sri Ramana Maharshi



Billet Proposé Par Aron O’Raney