Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Amour De Terre




Par le laurier du Sud, l'origan de Lota, 
Petite reine de mes os, je te couronne, 

Et qu'elle soit toujours à toi, cette couronne 
Née de la terre et de la feuille du baumier.


Amour, nous arrivons de nos provinces vertes, 
Nous en tenons la terre à notre sang mêlée, 

Nous allons par la ville, ainsi que beaucoup d'autres, 
Un peu perdus, craignant qu'on ferme le marché.


Ma bien-aimée, ton ombre a l'odeur de la prune, 
La source de tes yeux est cachée dans le Sud, 

Ton cœur est une colombe de tirelire,


Ton corps a le poli qu'ont les pierres dans l'eau,
La rosée couvre les grappes de tes baisers, 

D'être à côté de toi, je vis avec la terre.



Extrait de « La Centaine d’Amour »



Pablo Neruda



Billet proposé par Aron O’Raney