Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La Croix Des Moines-Chevaliers



Dans L’ordre Du Temple Comme Ailleurs, Contrairement Au Dicton, L’habit Fait Le Moine.

Une fois les vœux prononcés, un manteau était remis aux frères-templiers : blanc pour les chevaliers, sombre pour les sergents et les chapelains.

Un insigne était cousu sur l’épaule gauche : une croix rouge à branches égales, dont la forme était variable : croix simple, pattée, parfois ancrée ou fleuronnée.

Dans l’ouvrage « Renart le nouvel » du poète médiéval Jacquemart Giélée, le templier et l’hospitalier portent une croix fleuronnée : elle est rouge pour le premier, blanche pour le second. 

Moines, mais aussi combattants, les Templiers se ralliaient autour du gonfanon : ce Vexillum (1) ou enseigne, est un étendard qui pouvait prendre une forme rectangulaire il se fixait à une lance. 

Il était appelé « Baussant » car noir et blanc, comme le cheval balzan, à la robe noire, ou baie, dont la partie inférieure des membres possède des taches blanches, « balzan » est un dérivé du mot de l’ancien français « Baussant ».

Dans les enluminures, la croix rouge figurait parfois sur le « Gonfanon ».

Les Templiers disposaient également de sceaux. 

Sur celui du grand maître dit « boule » figure la coupole du Dôme du Rocher, à Jérusalem, mosquée transformée en église au XIIe siècle, construite au centre de l’emblématique esplanade où les Templiers avaient leur quartier général. 

Le contre-sceau — l’empreinte faite au revers du sceau principal — est devenu, au XIIIe siècle, le sceau du visiteur d'Occident : c’est la fameuse représentation des deux templiers chevauchant une même monture.

Les maîtres des provinces templières possédaient quant à eux chacun leur cachet : celui de la province de France représentait la coupole de l’église du Temple à Paris.



(1) Le vexillum est un étendard ou drapeau, pièce d'étoffe attachée par le haut à une traverse horizontale, comme les bannières des églises, par opposition à l'enseigne « signum », qui n'était qu'une hampe surmontée de l'image d'un aigle, d'un cheval, etc.



Aron O’Raney