Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La Pensée Et l’Action…



Pour Le Guerrier De La Lumire, 
Il N’existe Rien D’abstrait. 

Tout est concret, et tout lui inspire respect. 

Il ne reste pas assis, dans le confort de sa tente, observer 
Ce qui se passe de par le monde. 

Le guerrier de la lumire accepte chaque dfi comme une occasion 
De se transformer lui-mme.

Certains de ses compagnons passent leur vie critiquer 
L’absence de choix, ou commenter les dcisions des autres. 

Le guerrier, lui, transforme sa pense en action.

Quelquefois, il manque son objectif, 
Et il paie — sans se plaindre — le prix de son erreur. 

D’autres fois, il s’carte du chemin 
Et perd beaucoup de temps revenir son destin originel.

Mais le guerrier ne se laisse pas distraire.


Le Guerrier De La Lumire A Les Qualits D’un Roc.

Quand celui-ci se trouve en terrain plat et que tout, alentour, 
Est en harmonie, il demeure stable. 

Les gens peuvent btir leurs maisons par-dessus, 
La tempte ne dtruira pas ce qui a t construit.

En revanche, lorsque le terrain est inclin, les choses alentour 
Ne peuvent se maintenir en ordre ni en quilibre

Il rvle alors sa force et roule droit sur l’ennemi qui menace la paix. 

Dans ces moments-l, le guerrier est dvastateur, 
Et nul ne parvient le retenir.

Un guerrier de la lumire pense simultanment 
la guerre et la paix, et il sait agir selon les circonstances.


Un Guerrier De La Lumire Trop Confiant En Son Intelligence 
Finit Par Sous-Estimer Le Pouvoir De L’adversaire.

Il ne faut pas oublier ceci : 
Il y a des moments o la force est plus efficace que la sagacit.

Une corrida dure quinze minutes; le taureau comprend vite 
Qu’on le trompe – et sa raction est de se jeter sur le torador. 

Alors, il n’y a pas d’ingniosit, d’argument, 
D’intelligence ou de charme qui puissent viter la tragdie.

Aussi le guerrier ne sous-estime-t-il jamais la force brute. 

Quand elle est trop violente, 
Il se retire du champ de bataille – 

Jusqu’ ce que l’ennemi ait puis toute son nergie.


Extrait 58,59,60 « Manuel Du Guerrier De Lumiére »



Paulo Coelho



Billet proposé par Aron O’Raney