Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Sortez De La Vallée Des Larmes



La Souffrance Est Échue En Partage À L’homme Parce Qu’il A Volontairement Oublié La Suprême Vérité De Son Être. 

Il Se Laisse Tellement Entraîner Dans Les Épisodes Et Les Affaires De La Vie Qu’il Néglige De Tourner Sa Pensée Vers La Source Éternelle De Son Existence. 

Il lutte pour trouver la paix et le contentement par des ajustements extérieurs, en cherchant ce que la vie peut lui donner; mais en aucun cas il ne trouve la paix à laquelle il aspire.

D'autre part, il se meut dans un cercle incessant de soucis et de chagrins qui ne font qu'augmenter. En fait, il saute d'un brasier dans un autre, d'un chagrin à un autre. 

Il tâtonne dans une obscurité créée par lui-même, trébuche sur chaque marche et reçoit des meurtrissures sans nombre. 

Nulle part il ne trouve la Paix et le repos; tout cela parce qu'il fuit Dieu — centre bienheureux de son existence. Oublie ce centre et tu récolteras des souffrances. 

Si, au contraire, tu diriges ta pensée sur le Maître et Seigneur de ta vie, tu en auras une joie continuelle, alors tu auras la force, la sagesse, le courage et la liberté.

Frère, ne laisse pas le nuage de l’oubli s'appesantir sur ton âme, car il cacherait la vraie gloire de ta vie. 

Éveille-toi à la conscience de l'éternelle Réalité qui demeure en toi et détruis la cause de ta misère, Laisse la grande Vérité révéler en toi sa splendeur. 

En Vérité, Tu Es Le Temple De Dieu.

La vie est courte. Tires-en le meilleur en vivant en Dieu. 

Chaque jour qui passe te rapproche de la fin; alors tu devras quitter le monde en y laissant toutes les choses auxquelles tu te cramponnais comme si elles t'appartenaient. 

La vie qui est vécue dans la pensée de Dieu s'écoule dans la paix et la joie véritables. 

Vécue autrement, c'est une longue chaîne de calamités qui te traîne finalement dans le gouffre de la mort.

Fais que ta vie soit comme une fleur offerte entièrement — pétales, parfum, tout — au jardinier qui l'a créée. 

La fleur trouve sa joie à s'offrir avec amour. Que notre vie soit une fleur déposée aux pieds de notre divin Créateur. 

Seule la vie qui est vécue de cette façon est remplie d'une félicité, d'une paix et d'une joie réelles.


Extrait de « Présence de Râm »



Swâmi Râmdâs (1884-1963)



Billet proposé par Aron O’Raney