Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Pensées De Swamiji…


La tête travaille en harmonie avec les membres. 
Bien sûr, la tête doit prendre des décisions mais auparavant, 

Elle doit consulter les autres parties, 
Et alors seulement prendre une décision finale.


Quand vous êtes déprimé, 
Expérimentez la dépression et laissez-la se dissoudre.

Non, elle ne durera pas.
Elle est venue et elle s'en ira. 
Ce qui vient, toujours s'en va.


Il n'y a pas d'autre solution que d'accepter. 
Ne refusez rien d'aucune façon. 

La frustration et la dépression apparaissent simplement 
Parce qu'il y a refus et rejet.


Votre propre Moi est votre seule et meilleure divinité.


Ne jugez pas!! 

Éprouvez plutôt un sentiment d'unité,
En acceptant les autres comme ils sont et en évitant les conflits.


L'épouse doit essayer d'être agréable avec son époux 
Pour l'amener À sentir qu'elle est une avec lui. 

Elle doit se sentir une avec lui dans ses problèmes.


Quand vous allez vers quelqu'un, soyez un avec lui.


La volonté vient du sentiment d'une nécessité pressante.


Quand vous vous trouvez dans une situation difficile et délicate 
Faites tout ce qu’il est nécessaire de faire dans cette situation. 

Vous n'avez pas le choix. 
C'est la situation qui l'exige. 
Acceptez les circonstances où vous êtes et soyez satisfait.


La vie est relative. 
Jusqu'où faut-il aller

Douter, douter, il faut d'abord douter. 

Quand ce doute sera-t-il efficace
Après que vous ayez agi.


Acceptez émotionnellement, 
Réfléchissez intellectuellement à ce que vous pouvez faire, 

Et si l'action est possible, faites-la.


Voyez la vérité de la différence et ce qui en découle : 
Le caractère unique de chaque chose. 

Mais pour agir
Voyez l'autre comme il est.


— Oui... seulement, simplement « oui », toujours « oui ».

Un tel dit ceci et le dit même avec colère... 
Oui c'est qu'il ne pouvait pas parler autrement...

Tel autre a fait cela qui peut sembler abominable...
Oui... car il ne pouvait faire autrement...

Ce « oui », ce simple « oui » dit calmement, 
et comme une compréhension profonde, 
emplie de patience et compassion, 

Il est bien le plus haut des accomplissements, 
Car il n'est plus rien qui vous soit étranger, 
Dont vous êtes séparé, 

Tout ne fait plus qu'un, 
Et cela tout cela, 

Ce n'est que vous.


Extrait d’Entretiens de R. Srinivasan 
Éd. Accarias L’originel, 2000



Swami Prajnanpad



Billet proposé par Aron O’Raney