Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Mandat Du Ciel…


Le Mandat Du Ciel Est Un Concept Propre À La Croyance Chinoise Il Consiste À Affirmer Que Les Personnes Qui Montent Au Pouvoir, Surtout Celles Qui Ont Occupé Le Poste Suprême Donc Celui D’être Empereur, Ont Été Désignées Par Les Divinités. 

Origine Et Concept 

Cette idée est apparue sous la dynastie Zhou. Les personnes qui accédaient au rang d'empereur étaient considérées par les dieux comme des futurs dirigeants ayant la sagesse et la virtuosité comme qualités principales. Mais ces divinités avaient aussi le pouvoir de retire ce Mandat aux empereurs si ceux-ci ont eu une mauvaise conduite ou ont été corrompus. 

En plus de désigner les gens qui accèderont au pouvoir, les dieux leur portent aussi assistance. Le peuple avait donc le devoir, l'obligation même, de vénérer les empereurs et d'approuver leur désignation. Renier le fait qu'un empereur était désigné par les dieux était un acte de trahison et c'était aussi considéré comme un péché. Si être désigné par les divinités donnait aux empereurs la possibilité d'asseoir leur pouvoir, cette situation présentait aussi un risque pour eux. 

En effet, si jamais le pays subissait une catastrophe naturelle comme la famine, une inondation, un tremblement de terre, un ouragan, une invasion de grenouilles ou autre cataclysme, le peuple avait la possibilité de percevoir ces faits comme des signes montrant le mécontentement des dieux par rapport aux personnes qui occupaient le pouvoir. 

Cela signifiait aussi que les dieux leur avaient retiré leur mandat. Les citoyens avaient alors la possibilité de pouvoir renverser les pêcheurs et de les remplacer par d'autres personnes qui avaient obtenu les faveurs divines. 

Dans La Chine Ancienne, Le Concept Du Mandat Du Ciel Définissait La Complète Validité Des Pouvoirs D’un Empereur. 

Celui-ci ne pouvait accéder au trône que s'il avait bénéficié d'un Mandat du Ciel. Quand on évoque le « Ciel » dans le cas présent, c'est pour désigner Shangdi, une divinité abstraite qui était un « Seigneur suprême ». 

Même des personnes d'origine modeste pouvaient prétendre bénéficier du Mandat, car celui-ci n'exigeait pas que l'élu soit issu d'une famille noble, ou d'une naissance particulière. Des dynasties brillantes comme celle des Han ou des Ming avaient à leur origine des hommes qui étaient issus de milieux modestes. 

Les descendants mâles d'une dynastie pouvaient hériter du Mandat du Ciel de leur père, mais ce concept n'était pas transmis de mère à fille. Différents signes par exemple de graves inondations ou des périodes de famine pouvaient montrer que le mandat était retiré à l'empereur et à sa dynastie. 

L'origine de cette doctrine de Mandat du Ciel remonte à plusieurs siècles. En effet, on peut voir des écrits concernant ce concept pour la première fois dans les chroniques qui relataient les paroles prononcées par le duc des Zhou. Ce dernier était le jeune frère du roi Wu, de la dynastie des Zhou qui régna de 1122 av. J.-C. à 256 av. J.-C.. 

C'est ce Duc qui avait exercé la régence en attendant que le petit roi Cheng, fils du roi Wu, atteigne l'âge de régner. Beaucoup pensent que c'est ce duc des Zhou qui était à l'origine de cette notion de Mandat du Ciel. Ce concept fut repris par Mencius, un célèbre philosophe qui était considéré comme le deuxième plus grand penseur chinois après Confucius. 

Dynasties Zhou Et Shang 

Le duc des Zhou avait instauré ce concept de Mandat du Ciel afin d'apporter des justifications au fait que les Zhou avaient renversé la dynastie des Shang. Le Duc de Zhou prétexta que le roi appartenant à la dynastie des Shang avait abusé de son autorité, et c'est la raison pour laquelle les dieux lui avaient retiré son pouvoir. 

Et les dynasties qui succédèrent au trône continuèrent à utiliser cette notion pour établir leur autorité. 

La dynastie des Shang était une grande dynastie qui avait régné pendant plus de 640 ans sur la Chine et durant cette période 31 rois se sont succédés sur le trône. Elle avait accédé au pouvoir après avoir déclaré la guerre à la dynastie cruelle et corrompue des Xia. Durant la dynastie Shang, les temps étaient prospères et remplis de succès. Le pays connu une période de développement tant sur le plan économique que social, car les sujets avaient du travail. 

C'était une période pleine de quiétude, de paix et de tranquillité. Mais imbus de leur succès, les monarques Shang qui régnèrent commencèrent à céder à la corruption, menèrent un train de vie de luxe et tyrannisèrent leurs sujets. 

Une révolte populaire menée par le Duc de Zhou mit fin au règne des Shang. La période durant laquelle les Zhou occupèrent le trône était aussi une époque de grande prospérité. 

Plus tard, durant la période qui marquait l'approfondissement de la pensée politique chinoise, le Mandat du Ciel sera lié à la notion de cycle dynastique. Ce concept détenait un grand rôle dans la vie politique et sociale chinoise, il était considéré comme une sorte de sécurité qui visait à contraindre l'empereur à soupeser les décisions qu'il prenait dans l'utilisation de son pouvoir. 

Il perdrait ainsi sa légitimité au cas où il exercerait des abus, et cela pouvait entraîner sa destitution, car la population ou les prétendants au trône avaient le droit moral de se révolter contre la dynastie. 



Source : Chine Informations



Billet proposé par Aron O’Raney