Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Masculin Et Féminin



Pour gouverner un grand royaume,
on doit imiter celui qui fait cuire un petit poisson.


Lorsque le prince dirige l'empire par le Tao,
les démons ne montrent point leur puissance.


Ce n'est point que les démons manquent de puissance,
c'est que les démons ne blessent point les hommes.


Ce n'est point que les démons ne puissent blesser les hommes, c'est que le sage lui-même ne blesse point les hommes.


Ni le Sage ni les démons ne les blessent;
c'est pourquoi ils confondent ensemble leur vertu.


***


Un grand royaume doit être comme les fleuves et les mers,
où se réunissent toutes les eaux de l'empire.


Dans le monde, tel est le rôle du féminin.


En restant en repos,
il triomphe constamment du masculin.


Ce repos est une sorte d'abaissement.


C'est pourquoi,
si un grand royaume s'abaisse devant les petits royaumes,


il gagnera les petits royaumes.


Si les petits royaumes s'abaissent devant un grand royaume,
ils gagneront le grand royaume.


C'est pourquoi les uns s'abaissent pour recevoir,
les autres s'abaissent pour être reçus.


Ce que désire uniquement un grand royaume,
c'est de réunir et de gouverner les autres hommes.


Ce que désire uniquement un petit royaume,
c'est d'être admis à servir les autres hommes.


Alors tous deux obtiennent ce qu'ils désiraient.


Mais les grands doivent s'abaisser!



La Voie Du Tao, Livre II — LX & LXI —



Billet proposé par Aron O’Raney