Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Parmi Les Étoiles





Parmi les étoiles admirées,
Mouillées par des fleuves différents

Et par la rosée, 

J'ai seulement choisi
L'étoile que j'aimais 

Et depuis ce temps-là
Je dors avec la nuit. 

Parmi les vagues,
Une vague,

Une autre vague,

Vague de verte mer,
Branche verte,

Froid vert, 

J'ai seulement choisi
L'unique et seule vague

Et c'est la vague
Indivisible de ton corps. 


Vers moi toutes les gouttes
Toutes les racines 

Et tous les fils de la lumière
Sont venus. 


Je n'ai voulu
Que ta chevelure pour moi. 


Et de toutes les offrandes
De la patrie 

Je n'ai choisi
Que celle de ton coeur sage. 



Extrait de La Centaine d'Amour
Cent « sonnets de bois » à son grand amour,
Sa dernière femme Matilde Urrutia.


Pablo Neruda



Billet proposé par Aron O’Raney