Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Mort Et Faux Espoirs



Contre L'obsession De La Mort, Les Subterfuges De L'espoir Comme Les Arguments De La Raison S'avèrent Inefficaces :

Leur insignifiance ne fait qu'exacerber l'appétit de mourir. 

Pour triompher de cet appétit, il n'y a qu'une seule « méthode » : 

C'est de le vivre jusqu'au bout, d'en subir toutes les délices, toutes les affres, de ne rien faire pour l'éluder.

Une obsession vécue jusqu'à la satiété s'annule dans ses propres excès.

À s'appesantir sur l'infini de la mort, la pensée en arrive à l'user, à nous en inspirer le dégoût,

Trop-plein négatif qui n'épargne rien et qui, avant de compromettre et de diminuer les prestiges de la mort, nous dévoile l'inanité de la vie. 

Celui qui ne s'est pas adonné aux voluptés de l'angoisse, qui n'a pas savouré en pensée les périls

De sa propre extinction ni goûté à des anéantissements cruels et doux, ne se guérira jamais de l'obsession de la mort :

Il en sera tourmenté, puisqu'il y aura résisté ; tandis que celui qui, rompu à une discipline de l'horreur,

Et méditant sa pourriture, s'est réduit délibérément en cendre,

Celui-là regardera vers le passé de la mort et lui-même ne sera qu'un ressuscité qui ne peut plus vivre.

Sa « méthode » l'aura guéri et de la vie et de la mort. 

Toute expérience capitale est néfaste :

Les couches de l'existence manquent d'épaisseur ; celui qui les fouille, archéologue du Cœur et de l'Être,

Se trouve, au bout de ses recherches, devant des profondeurs vides.

Il regrettera en vain la parure des apparences. 

C'est ainsi que les Mystères antiques, révélations prétendues des secrets ultimes, ne nous ont rien légué en fait de connaissance.

Les initiés sans doute étaient tenus de n'en rien transmettre ; il est cependant inconcevable que dans le nombre

Il ne se soit trouvé un seul bavard ; quoi de plus contraire à la nature humaine qu'une telle obstination dans le secret ?

C'est que des secrets, il n'y en avait point ; il y avait des rites et des frissons.

Les voiles écartés, que pouvaient-ils découvrir sinon des abîmes sans conséquence ? 

Il n'y a d'initiation qu'au néant et au ridicule d'être vivant....

Et je songe à un Éleusis des coeurs détrompés, à un Mystère net. 

Sans Dieux et sans les véhémences de l'illusion. 



Emil Cioran



Billet proposé par Aron O’Raney