Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

L’Homme Et l’Homme Sage




Tandis que l’homme recule à cause
De ses folies dans la vie,

L’homme sage s’éveille un peu plus
Á chacune de ses chutes


Tandis que l’homme exprime étourdiment
Son opinion,

L’homme sage pense d’abord
Á l’effet qu’elle aura sur autrui.


Tandis que l’homme juge autrui
D’après sa propre conception morale,

L’homme sage regarde aussi
Du point de vue d’autrui.


Tandis que l’homme se réjouit
De son élévation 
Et se lamente de sa chute,

L’homme sage prend
L’une et l’autre
Comme les conséquences naturelles de la vie.


Tandis que l’homme blâme son voisin 
De lui avoir fait du mal,

L’homme sage se met au travail
pour le réparer.


Tandis que l’homme gémit
Sur les malheurs de son passé,

L’homme sage essaye
D’améliorer les conditions de sa vie
Présente et future.


Tandis que l’homme amasse une fortune 
Qu’il doit abandonner un jour,

L’homme sage amasse un trésor 
Qui lui durera pour toujours.



Extrait de « The Sufi, a quarterly magazine » Vol. III, No 3 de janvier 1919 — Revue La pensée Soufie No 52 1976 — Extrait de l’éditorial. Le titre de 3e Millénaire.



Hazrat Inayat Khan



Billet proposé par Aron O’Raney