Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La Gloire De L'Éveillé




Quand il prend plaisir à fréquenter les fidèles de Shiva ou de sa Shakti, quand il vit parmi les adorateurs de Vishnu, parmi ceux de Surya ou ceux de Ganesha,

Débarrassé par la non-dualité de tout ce qui divise, le sage, dont l'ignorance a été abolie par l’initiation de son guru, n'est plus le jouet de l'illusion.


Quand il perçoit la pure essence à travers la variété innombrable des qualités et des distinctions, tantôt revêtu d'une forme, tantôt sans forme, cette essence qui est la sienne et celle de Shiva,

Quand devant cette merveille il s'écrie « Qu'est cela? », le sage, dont l'ignorance a été abolie par l’initiation de son guru, n'est plus le jouet de l'illusion.


Quand il perçoit la dualité toute entière comme étant aussi la vérité, comme étant le devenir de l'Être, selon la grande parole dont il a parfaitement compris et médité les acceptations profondes, 

Quand, une fois disparue l'illusion de la dualité non unifiée, il répète sans cesse « Shiva! Shiva! Shiva! », le sage, dont l'ignorance a été abolie par l’initiation de son guru, n'est plus le jouet de l'illusion.


Celui-là jouit sans relâche de la délivrance, complètement établi dans la réalité suprême de l'Être, où il est parvenu rapidement grâce au regard compatissant de son guru, tel le nectar, 

Plongeant et replongeant dans le lac de la béatitude innée. Sa conduite étant parfaite, il est le meilleur d'entre les hommes, le poète le proclame un vrai renonçant, un yogi accompli, un authentique prophète.



Traduction du sanskrit de René Allard


Adi Shankaracharya



Billet proposé par Aron O’Raney