Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Au Sein De La Terre



  
Au sein de la terre, j'écarterai
Les émeraudes pour t'apercevoir 

Et toi d'une plume d'eau messagère
Tu seras en train de copier l'épi. 

Quel univers ! 

Quel stimulant persil ! 

Quel navire voguant sur la douceur ! 

Et toi peut-être 
Et moi aussi topaze ! 

Toutes ensemble 
Sonneront les cloches. 

Il ne restera plus 
Que tout l'air libre 

Avec la pomme
Emportée par le vent, 

Dans la ramée le livre succulent,
Et au lieu où respirent les oeillets 

Nous fonderons un habit qui supporte
L'éternité d'un baiser victorieux.



Extrait de « La Centaine d'Amour »
Il a écrit ces Cent « sonnets de bois » 
À son grand amour, sa dernière femme Matilde Urrutia.



Pablo Neruda



Billet proposé par Aron O’Raney