Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Zéro, Un Mal Aimé Qui A Pris Sa Revanche...




Zéro De Conduite, Tolérance Zéro, Reprendre À Zéro... Le Zéro Signifie À La Fois L’absence Et Le Vide ; Une Image Bien Difficile À Accepter Pour Certaines Civilisations Ayant Horreur À La Fois Du Néant Et De L’infini. 


C’est la raison pour laquelle les Grecs l’ont rejeté.

En effet, pour Aristote, le vide n’existant pas, le nommer n’avait pas d’intérêt, pour ne pas dire que c’était faux !

Il faut attendre le IIIe siècle avant J.-C. pour le voir apparaître, avec les Babyloniens. 

Oh mais attention, à cette époque il n’est pas un chiffre, non… il est un signe qui permet de marquer « l’absence ». 

Et ce ne sont pas les mathématiciens qui l’inventèrent, mais les scribes. 

Pour inscrire par exemple le nombre « 507 », les Babyloniens écrivaient jusque là 5 et 7… 

Symboles babyloniens

Pour ne pas faire de confusion avec le nombre 57, les scribes ajoutèrent entre ceux deux chiffres une marque que l’on appelle aujourd’hui « zéro ». 

À cette même époque du IIIe siècle, les Mayas développèrent un système de numération très poussé, basé sur l’art du calendrier et de l’astronomie. 

Ils avaient, eux aussi, inventé une numération de position à base 20 et comportant le zéro.

Symboles mayas


Si les Babyloniens et les Mayas ont inventé cette marque, ce sont les Indiens au Ve siècle qui vont faire évoluer le zéro, en le transformant en « chiffre ». 

Il faut dire qu’à l’opposé des Grecs, la religion hindoue intègre totalement le vide et l’infini. 

Le chiffre zéro ne pose donc aucun problème à leur pensée. 

Les Indiens l’appellent « sunya », qui se traduit par « vide » en sanskrit, et lui donnent la valeur d’un nombre entier non naturel, pair, ni premier, ni positif, ni négatif… 

Une propriété qui n’a pas bougé depuis.

En 628, dans un traité d’astronomie le savant Brahmagupta définit le zéro comme la soustraction d’un nombre par lui-même (a - a = 0). 

Il établit aussi qu’un nombre multiplié par zéro est égal à zéro. 

Brahmagupta tente par ailleurs de calculer 1:0 et 0:0. Pour la deuxième division, il affirme que le résultat est 0, ce qui est faux, Il s’agit d’une forme indéterminée. 

Au IXe siècle, le monde arabe abandonne la théorie d’Aristote qui rejette le vide et l’infini. 

Ils empruntent le zéro aux Indiens et le mot « sunya » devient « sifr ».

Symboles arabes

Revenons quelques instants aux Indiens… mais au XIIe siècle cette fois-ci. Il faut en effet attendre cette époque pour que le mathématicien indien, Bhaskara apporte la solution à l’énigme 1:0. 

Si vous effectuez cette opération à la calculatrice celle-ci vous indique « erreur ».

En effet, la division par zéro est interdite en mathématiques. 

Il s’agit en fait d’un calcul de limite. 

En prenant des valeurs de plus en plus proches de zéro, on s’aperçoit que 1:0,00000001 par exemple prend des valeurs de plus en plus grandes. 

Bhaskara découvre que le zéro et l’infini sont intimement liés par le fait que 1:0 n’est autre que l’infini ! 

C’est à cette même époque que le zéro fait son apparition en Occident. 

Appelé « zefiro » par les savants italiens, il devient « zéro » au XVe siècle.

Jusque là, le monde occidental utilisait encore le laborieux système de chiffres romains. 

Assimilé à un instrument du diable par l’Eglise, l’arrivée de ce chiffre ne fut pas bien vue ! 

Tablette d'argile (2 400 ans av. J.-C.)
Écriture cunéiforme où figurent clous et chevrons
qui seront les chiffres de cette numération.

Mais les marchands l’imposèrent avec le système décimal car il facilitait grandement les calculs. Notons cependant que pour éviter les erreurs, les marchands écrivaient les sommes en toutes lettres.

Le zéro indique le plus souvent un changement : 0°C indique la limite en dessous de laquelle l’eau se transforme en glace - à 100°C, l’eau passe de l’état liquide à l’état gazeux. 

En géographie, 0 mètre indique la jonction terre - mer, 00h00 indique le passage d’un jour à un autre ! 

Plus qu’un changement, il indique aussi une limite : le zéro absolu, température la plus basse possible, correspond à -273,15 °C .

Le zéro semblait mal parti dans la vie… 

Il a finalement plus que réussi son intégration dans notre société !

De ce fait, « être un zéro », n’est pas forcément une insulte pour celui connaît son histoire… !





© Canal Académie - Tous droits réservés -



Billet proposé par Aron O’Raney