Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Mystére Des Templiers, Chevaliers De L'ordre Du Temple






Une des principales motivations de Philippe le Bel pour la dissolution de l'ordre du temple se situe au niveau financier. Les terres, maisons, et autres commanderies possédées par les Templiers en France sont très nombreuses. 

Ils possèdent en outre une flotte maritime, et effectuent le transfert les fonds des marchands pour garantir la sécurité du transport. Ils iront jusqu'à payer la rançon pour Richard Coeur de Lion, prisonnier en Orient. 

Ils prêteront même de l'argent à Philippe le Bel.

Lors de l'arrestation massive de tous les Templiers, Philippe Lebel participe à l'entrée dans l'enclos du temple à Paris. 

Où mieux qu'à Paris dans cet enclos fermé, le trésor de Templiers pouvait-il être dissimulé ? 

Ni Philippe le Bel, ni aucun inquisiteur n'a trouvé « ce trésor ».


— Si le trésor des Templiers est bien un trésor financier, celui-ci s'est promptement volatilisé juste avant la vague d'arrestations des membres de l'Ordre. Certains Templiers auraient été prévenus de l'imminence de l'attaque et auraient quitté leur commanderie avec le trésor.
— Si le trésor de Templiers n'est pas financier, il serait alors d'ordre spirituel. Cette hypothèse peut être avancée en tenant compte du temps passé par les Templiers en Orient, où ils ont côtoyé différentes civilisations possédant chacune des connaissances et des croyances plurielles. 
Ils ont apporté des techniques novatrices, voire inconnues, permettant la construction des cathédrales. On peut alors penser que les rencontres qu'ils firent au cours de ces deux siècles leur permirent d'acquérir de nombreuses connaissances ésotériques.
Il n'est pas impossible non plus, qu'ayant vécu en Terre Sainte, et s'étant immiscés au coeur même d'autres religions, ils finirent par « découvrir » un secret très important au niveau religieux.


Dans cette optique, il est aisé de comprendre le souhait du Saint-Siège de se débarrasser au plus vite d'un Ordre puissant, en nombre important, ayant des croyances divergentes, ou modifiées par rapport aux strictes règles dogmatiques de l'Église romaine.

Cette même puissance séculière gêne évidemment le roi de France, qui dans sa volonté d'étendre son pays se voit limité sur son propre sol par un ordre religieux indépendant et non assujetti à une quelconque gouvernance de droit divin.

Pourquoi un des princes les plus riches d'Europe laisse-t-il son pouvoir derrière lui, sa fortune, sa famille, pour se placer sous les ordres de son ancien vassal ? Pour rejoindre un « petit » Ordre de huit personnes et faire voeu de pauvreté ? Aucun conte du Moyen-âge ne l'aurait, ne serait-ce qu'envisagé !
Pourquoi créer un Ordre qui ne compte que neuf personnes dans ses rangs ? La décision du concile de Troyes est plus que troublante… De plus, la raison d'être de L'Ordre était de protéger les routes, avec neuf personnes un dilemme aurait pu apparaître ? Quelle surface pouvaient-ils protéger ?
Qu'ont-ils trouvé sur les lieux saints (sous le Temple de Salomon) pour expliquer cette rapidité et ce secret ? Qu'ont-ils découvert pour que l'Ordre devienne du jour au lendemain intouchable, sous l’autorité du Pape ? Pourquoi un tel engouement ?
Une conclusion pourrait s'imposer à la relecture des faits : ils ont peut-être déniché un Objet Saint et incroyable…
Était-ce l'Arche d'Alliance, le Saint-Graal, une preuve que la lignée du Christ existe et survit, le Baphomet, un procédé alchimique, un savoir Islamique ? ... Ou bien autre chose, nul ne le saura jamais…





Source : pauvreschevaliersduchrist.com



Billet proposé par Aron O’Raney