Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

La Plus Vieille Poterie Du Monde Aurait 20.000 Ans



© AAAS


L’apparition de la poterie n’a décidément aucun rapport avec le développement de l’agriculture. Les plus vieux fragments de poterie au monde, découverts en Chine, seraient en effet âgés de 19.000 à 20.000 ans. 


Mais à quoi pouvaient bien servir les récipients en terre cuite de l’époque ?

L’Homme a appris à pétrir l’argile pour en faire des figurines voici 30.000 ans, comme en témoigne la découverte en 1925 de la Vénus de Dolní Věestonice en République tchèque. 

Cette trouvaille ne signifie pas pour autant qu’il pouvait réaliser des poteries, c’est-à-dire modeler des récipients puis les cuire correctement, ce qui implique une bonne maîtrise du feu.

L’apparition de la poterie a pendant de nombreuses années été attribuée au développement de l’agriculture qui a eu lieu durant la révolution du Néolithique, voici un peu plus de 10.000 ans. 

Cependant, des découvertes récentes (2010 et 2011) faites en Chine, au Japon et en Russie ont mis à mal cette théorie, repoussant de près de 8.000 ans (dans le Pléistocène supérieur) l’émergence des premiers récipients en terre cuite.

Le record de la plus vieille poterie trouvée sur notre planète vient à nouveau d’être battu suite à la découverte, et surtout à la datation précise, de fragments de terre cuite à l'intérieur de la grotte de Xianrendong, dans la province de Jiangxi en Chine. 

Cette information est publiée dans la revue Science par une équipe d’archéologues menée par Ofer Bar-Yosef de la Harvard University.

Les fragments de poterie de la grotte de Xianrendong ont été extraits de ces sédiments.

L'analyse et la datation de ces structures géologiques révèlent que cette cavité a été habitée entre 29.000 et 17.500 ans avant le présent. 

Elle a ensuite été abandonnée avant d'être à nouveau occupée de 14.500 à 12.000 ans avant le présent.

De vieilles poteries utilisées pour faire de l’alcool ?

La grotte est relativement grande, bien que son entrée soit petite avec une largeur d’environ 2,5 m et une hauteur de 2 m. Des fouilles y ont été menées à 7 reprises entre 1960 et 2009.

Lors de cette dernière étude, on a réalisé pour la première fois des datations au radiocarbone (carbone 14) sur les couches géologiques qui abritaient des fragments de poteries. 

Le résultat est tombé, certains récipients en terre cuite, des pots ou bols d’environ 20 cm de diamètre, ont été fabriqués voici 19.000 à 20.000 ans, durant la dernière glaciation.

Ils étaient probablement utilisés par des chasseurs-cueilleurs, peut-être pour faire cuire des aliments.

© AAAS

Ce fragment de terre cuite, vieux d'environ 12.500 ans, provient également de la grotte de Xianrendong en Chine, site de la découverte de la plus ancienne poterie au monde.


Les plus anciens fragments ne possèdent pas de trace de suie ou de cuisson typiquement rencontrées sur des récipients utilisés pour la cuisine. Il est donc difficile de définir leurs fonctions. 

Cependant, des fragments plus jeunes possèdent ces marques, prouvant ainsi qu’ils avaient été mis sur le feu.

Cuire les aliments pourrait avoir aidé les Hommes de l’époque à mieux survivre durant la période la plus froide de la dernière glaciation, alors que les ressources alimentaires devaient se faire rares. 

La nourriture cuite contient en effet plus d’énergie que celle crue.

Mais d’autres utilisations possibles existent. 

De très nombreux os entouraient les plus vieux fragments. 

Les récipients auraient ainsi pu servir, selon les auteurs, à récolter de la moelle ou de la graisse.

Par ailleurs, il est également possible et même fortement probable qu’ils aient simplement été utilisés comme contenants pour le stockage ou la préparation de plats. 

Enfin, dernière hypothèse avancée par les archéologues, les poteries auraient pu être employées pour brasser une boisson alcoolisée…



Quentin Mauguit — Futura-Sciences — Archéologie —



Billet proposé par Aron O’Raney