Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Je Prie Pour L'Enfant Qui Appelle







Je prie 
Pour celui qui n'a devant lui 
Que la terre sèche 
Le mur gris 
Ou la pelouse jaunie 

Je prie 
Pour celui qui n'a autour de lui 
Que des épaules qui se dérobent 
Des yeux qui se détournent 
Des mains qui se retirent 

Je prie 
Pour celui qui erre 
Pour l'enfant qui appelle 
Et dont la voix s'éraille 

Je prie 
Pour celui qui se trompe de chemin 
Et fait le mal 
Et se fait mal 
Parce qu'il ne sait pas où est 
Et ce qu'est le Bien 

Je prie 
pour celui qui se détruit 
Celui qui meurt esclave en se croyant libre 

Je prie 
Pour l'innocent devenu coupable 
Et qui reste 
Un enfant 

Je prie 
Pour les gosses qui s'égarent 
Et pour tous ceux qui cherchent
Âmes en peine  
Une cité des Songes 



La prière de l'enfant — Extrait —



Martin Gray



Billet proposé par Aron O’Raney