Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Donnez Sans Compter







Quand vous avez besoin de quelque chose,
n'acceptez d'autrui que le moins possible, 

mais lorsque vous avez à donner à quelqu'un, 
Donnez tant qu'il voudra.

Pour échapper à l'égoïsme, 
pratiquez la charité et la bonté 

et soyez toujours prêt 
À servir votre prochain.

Si vous éprouvez le désir
ou le besoin des plaisirs que donne la vie, 

occupez-vous du confort 
Et des besoins d'autrui. 

Sinon, il sera difficile pour vous
De devenir vraiment un homme.

Toutes les fois que l'occasion s'en présente,
donnez aux pauvres,

nourrissez ceux qui ont faim,
Soignez les malades.

Si cela ne vous est pas possible,
pensez à votre prochain, à son bien,

priez pour lui, et cultivez en vous
L'esprit de service social

En transférant votre attention
Du corps à l'âme.

Vous vous rendrez compte alors
Que celui qui sert,

Celui qui est servi 
et le service lui-même

Ne sont que des manifestations différentes
D'un même Divin.

Servir présuppose que l'on se sacrifie, 
Et nul vrai service n'est possible

Lorsqu'on en attend du plaisir,
Ou une récompense

Ou des résultats quelconques.

Pour pouvoir servir Dieu,
Il faut d'abord étouffer

Complètement ce triple désir.

On peut servir
Par le corps, 

Par l'esprit,
Et par la parole. 

Attachez-vous fidèlement
à l'une quelconque de ces formes,

Et avec le temps vous récolterez
Le fruit de toutes trois,

Vous atteindrez le but qu'est le renoncement.


Aux Sources de la Joie — 49 —



Mâ Ananda Moyî



Billet proposé par Aron O’Raney