Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

A-T-On Retrouvé Le Corps De La Vraie Joconde ?







Des Archéologues Italiens Pensent Avoir Retrouvé, Près Du Couvent De Sant’Orsola À Florence, Le Squelette Entier De Lisa Gherardini Qui Aurait Servi De Modèle À Léonard De Vinci Pour Peindre Mona Lisa, Alias La Joconde.


Ce n’est qu’une hypothèse qu’il faut étayer, notamment, par une datation au carbone 14.

Dans les fouilles menées près du couvent Sant’Orsola (Sainte Ursule), des archéologues ont découvert les restes d’un autel et trois tombes, dont l’une contenait un squelette de femme.

Selon Silvano Vinceti, le président du Comité pour la valorisation des biens historiques, culturels et environnementaux (Comitato per la valorizzazione dei beni storici, culturali e ambientali), il pourrait s’agir du corps de la véritable Mona Lisa, ce que ces archéologues étaient venus chercher. 

Perceront-ils l'un des deux grands mystères de Florence concernant Léonard de Vinci, avec la fresque perdue La bataille d'Anghiari ?

Dans les registres de ce couvent, en activité entre le XVe et XVIe siècle, ne figure aucune sépulture de femme qui ne serait pas une de ses religieuses. 

Les archéologues travaillant sur le site ne voient que deux possibilités, comme ils l’ont expliqué à l’agence de presse italienne Asca : Maria del Riccio ou Lisa Gherardini. 

La première appartient à la noblesse de l’époque et la seconde est connue pour avoir épousé un riche marchand de soie de Florence.

Parmi les hypothèses sur l’origine du fameux tableau de Léonard de Vinci, l’une se distingue : cette femme (1479-1542) serait Mona Lisa, dont le mari, Francesco del Giocondo, aurait commandé le portrait au maître alors qu’elle attendait un enfant ou venait d’accoucher. 

Après la mort de son mari, Lisa avait pris le voile.



Le si délicat sourire de La Joconde émerveille toujours.
Est-ce celui d'une mère qui vient d'accoucher ? © Domaine public


La Mona Lisa de La Joconde ? Les preuves manquent encore

L’hypothèse est loin d’être vérifiée. L’an dernier, des fouilles au même endroit avaient permis d’exhumer des restes plus anciens, datant de 200 ans avant l’époque à laquelle vivaient ces deux femmes. 

Ces nouveaux fossiles pourraient être aussi vieux, ce qui invaliderait la piste Lisa Gherardini. 

Une datation au carbone 14 permettra au moins d’évacuer l’une des deux possibilités. 

L’ADN pourra parler également, car les archéologues ont déjà retrouvé les tombes des deux enfants de Lisa del Giocondo dans le cimetière de l’église Santissima Annunziata, à Florence.

Restera ensuite à valider définitivement la supposition que Lisa del Giocondo est bien le modèle de La Joconde.

Il existe, en effet, bien d’autres idées sur le personnage représenté sur le tableau, que Léonard de Vinci a conservé auprès de lui jusqu’à son ultime séjour à Amboise, invité et hébergé par François Ier.



Jean-Luc Goudet - Futura-Sciences - 19 juillet 2012 -



Billet proposé par Aron O’Raney