Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Retrouver Sa bonté Originelle







Quand on est simplement dans l'instant présent, la vie devient maniable et peut même devenir quelque chose de merveilleux. 

On se rend compte qu'on est capable de se tenir comme un roi ou une reine sur un trône. 

La majesté de cette situation révèle la dignité qu'il y a à rester dans le calme et la simplicité. 


Le chaos du monde est dû en grande partie au fait que les gens ne savent pas s'apprécier. 

N'étant jamais parvenus à éprouver de la sympathie ou à manifester de la douceur envers eux-mêmes, ils ne peuvent faire l'expérience de l'harmonie ou de la paix intérieure ; par conséquent, ce qu'ils communiquent aux autres est également discordant et confus.

Au lieu d'apprécier la vie, on la considère souvent comme allant de soi, ou alors elle se transforme en un poids démoralisant et lourd à porter.

Certains menacent de se suicider quand ils n'obtiennent pas de la vie ce qu'ils croient mériter ; ils font du chantage au suicide, disant qu'ils vont se tuer si certaines choses ne changent pas. 

Bien sûr, il faut prendre la vie au sérieux, mais cela ne signifie pas qu'il faille courir tout droit vers la crise, se plaignant de ses problèmes et nourrissant de la rancune à l'égard du monde. 

Il faut accepter personnellement la responsabilité d'élever sa vie.

Quand on cesse de se punir ou de se condamner, quand on se détend encore plus et que l'on apprécie son corps et son esprit, alors on touche de près à une notion essentielle, celle de la bonté primordiale qui existe en chacun.

Voilà pourquoi il est extrêmement important de s'ouvrir à soi-même.

Cultiver de la tendresse envers soi permet de voir avec précision les problèmes et les possibilités : 

on n'éprouve pas le besoin de fermer les yeux sur ses problèmes ni non plus d'exagérer ses possibilités.

Cette douceur à l'égard de soi même, cette appréciation de soi est très nécessaire. 

Elle constitue le point de départ pour s'aider soi-même et pour aider les autres.



Extrait de Shambala - La Voie sacrée du Guerrier -



Chögyam Trungpa



Billet proposé par Aron O’Raney