Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

L’Unité







— Voici les choses qui jadis ont obtenu l'Unité.

Le ciel est pur parce qu'il a obtenu l'Unité.
La terre est en repos parce qu'elle a obtenu l'Unité.

— Les esprits sont doués d’une intelligence divine parce qu’ils ont obtenu l’Unité.

Les vallées se remplissent parce qu’elles ont obtenu l’Unité.

Les dix mille êtres naissent parce qu’ils ont obtenu l’Unité.

Les princes et les rois sont les modèles du monde parce qu’ils ont obtenu l’Unité.

Voilà ce que l’unité produit.

Si le ciel perdait sa pureté, il se dissoudrait.

Si la terre perdait son repos, elle s’écroulerait.

Si les esprits perdaient leur intelligence divine, ils s’anéantiraient.

Si les vallées ne se remplissaient plus, elles se dessécheraient.

Si les dix mille êtres ne naissaient plus, ils s’éteindraient.

Si les princes et les rois s’enorgueillissaient de leur noblesse et de leur élévation, et cessaient d’être les modèles du monde, ils seraient renversés.

— C'est pourquoi les nobles regardent la roture comme, leur origine ;

les hommes élevés regardent la bassesse de la condition comme leur premier fondement.

De là vient que les princes et les rois s'appellent eux-mêmes orphelins,

Hommes de peu de mérite, hommes dénués de vertu.

— Ne montrent-ils pas par là qu'ils regardent la roture comme leur véritable origine ?

Et ils ont raison !

C'est  pourquoi si vous décomposez un char, vous n'avez plus de char.

Le sage ne veut pas être estimé comme le jade,
ni méprisé comme la pierre.



La Voie Du Tao, Livre II — XXXIX — P 38 —

Billet proposé par Aron O’Raney