Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Le Tigre







Je suis le tigre.
je te guette parmi les feuilles

Aussi grandes que des lingots
De minerai mouillé.

Le fleuve blanc grandit
Sous la brume. 

Te voici.

Tu plonges nue.
J’attends.

Alors d'un bond,
Feu, sang et dents,
ma griffe abat
Ta poitrine, tes hanches.

je bois ton sang, je brise
Tes membres, un à un.

et je reste dans la forêt
à veiller durant des années

tes os, ta cendre,
immobile, à l'écart
de la haine et de la colère,

désarmé par ta mort,
traversé par les lianes,

immobile sous la pluie,

sentinelle implacable
De mon amour, cet assassin.



— Extrait, Les Vers Du Capitaine — 



Pablo Neruda — 



Billet proposé par Aron O’Raney