Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Chronologie De l’Ordre de Malte






L'ordre Appelé Communément L'ordre De Malte Se Nomme Officiellement, L'ordre Souverain Militaire Hospitalier De Saint Jean De Jérusalem, De Rhodes Et De Malte.
– XIe Siécle –

Création par des Latins originaires d'Amalfi (Campanie) du monastère Saint-Jean Eleymon (Saint Jean l'Aumonier) à Jérusalem ; ce monastère est doté d'un hospice

– 1095 –

Le pape Urbain II prêche la première Croisade : son appel connaît un retentissement incroyable. Quelle mouche a piqué le pape ?

C’est assez complexe !

À cette époque, les pèlerinages sont très pratiqués et celui de Jérusalem est le plus important. La Palestine est sous l'autorité des Arabes depuis le VIIe siècle.

Cependant, les chrétiens peuvent se rendre sans problème à Jérusalem et même y résider.

La menace ne vient pas des Arabes, mais des Turcs (alors convertis à l'islam).

Originaires de l'Asie, ils prennent le pouvoir en Perse et envahissent l'Asie Mineure à partir de 1067 (l'actuelle Turquie qui faisait alors partie de l'Empire byzantin).

L'empereur byzantin n'a pas les moyens de résister et demande de l'aide au pape... L'appel à la défense de l'empire chrétien d'orient a alors suscité le désir de reconquérir le tombeau du Christ...

– 15 juillet 1099 –

Conquête de Jérusalem par les Croisés (première Croisade).

Le supérieur du monastère latin, Gérard, créé l'hospice saint Jean (en l'honneur de Saint-Jean Baptiste, plus connu par les Européens que Saint-Jean l'Aumonier) ;

cet hospice devient un ordre monastique et militaire dont la fonction est de secourir et protéger les pèlerins

– 1113 –

L'ordre est approuvé par le pape ; son nom officiel est alors : Ordo Equitum Hospitaliorum Sancti Iohannis Hierosolimitani.

– 1118 –

Un baron de Champagne, Hugues de Payens créée l'Ordre des Templiers (appelé ainsi, car il se situe dans le quartier du temple de Salomon) ;

l'ordre est militaire : il s'agit de protéger les pèlerins (les routes n'étaient pas sûres)

Des commanderies sont fondées en Europe ; leur rôle est avant tout financier : possessions de terres pour récolter des fonds. Ils sont regroupés en prieuré (région)

– 1291 –

Prise de Saint-Jean d'Acre : les ordres sont chassés de Jérusalem et s'installent à Chypre.

L'ordre des Templiers retourne en Europe ; l'ordre de saint Jean reste en Orient avec l'espoir de retourner à Jérusalem.

Chypre est sous la souveraineté des Lusignan (famille originaire du Poitou) : la cohabitation est difficile

– 1310 –

L'Ordre de Saint Jean s'empare de l'île de Rhodes :

l'Ordre devient souverain, régnant sur l'île. L'Ordre construit des fortifications et se dote d'une flotte.

– 1312 –

L'Ordre des Templiers est aboli par le pape :

ses biens reviennent à l'Ordre de saint Jean de Jérusalem (l'Ordre des Templiers, loin de l'Orient, n'avait plus de raison d'être)

– 1522 –

L'Ordre de Saint Jean est chassé par les turcs de Rhodes :

le grand maître est Philippe Villiers de L'Isle-Adam




– 1530 –

Charles Quint offre l'île de Malte à l'ordre : sa fonction militaire est de protéger l'Europe contre les Turcs

Malte, la Sicile et Naples font alors partie de l'Aragon : le roi d'Espagne (sous le nom de Charles Ier) est aussi empereur germanique (sous le nom de Charles V ou Charles Quint)

L'Ordre de Rhodes devient l'Ordre de Malte

l'Ordre est souverain de Malte et entreprend, comme à Rhodes, les fortifications de l'île

– XVIe siécle –

Des Commanderies allemandes deviennent luthériennes :

création du Johanniter Orden, l'ordre allemand protestant.

La branche anglaise devient le Venerable Order of Saint John, l'ordre anglais est anglican

– 1565 –

Les Turcs attaquent Malte :

c'est le grand siège et la défaite des Turcs.

Le grand maître est alors Jean de La Valette-Parisot :

il fonde la ville qui portera son nom : La Valette (Valleta en italien et en maltais)




– 1792 –

La Révolution confisque les biens français de l'Ordre de Malte (l'ordre recrute ses chevaliers parmi la noblesse :

c'est contraire au principe de l'égalité de la République) : l'Ordre perd les trois quarts de ses revenus.

– 1796 –

Le général Napoléon Bonaparte triomphe dans les guerres d'Italie

Le grand maître Ferdinand Von Hompesch craint la République française et demande au tsar de Russie, Paul Ier, de devenir le Protecteur de l'Ordre.

L'Ordre perd ainsi sa neutralité et s'allie avec un ennemi de la France



– 1798 –

Napoléon Bonaparte, en route pour l'Égypte, s'empare aisément de Malte :

l'ordre est chassé de l'île et la souveraineté de Malte revient à la République française (puis à l'Angleterre en 1800)

– 1834 –

L'Ordre de Saint Jean s'installe à Rome, 68 via Condotti

– 1863 –

Création de la Croix Rouge par le protestant genevois Henry Dunant ; c'est un organisme non religieux.

Son essor va régénérer les différents ordres de Saint Jean qui vont chercher à l'imiter.

– 1999 –

L'Ordre de Malte remet les pieds sur l'île :

la République de Malte met à sa disposition le fort Saint Ange

L'Ordre de Malte aujourd'hui


L'Ordre est toujours officiellement souverain : il peut donc émettre des timbres, battre monnaie, faire des passeports, avoir des ambassadeurs...

Mais c'est une souveraineté sans territoire !

Et une souveraineté limitée : l'ordre n'est pas indépendant du Vatican !

L'Ordre de Malte est toujours officiellement un ordre militaire, même s'il ne possède plus d'armée.
L'Ordre de Malte est toujours catholique : le grand maître a rang de cardinal.


Drapeau
de l'Ordre de Malte



L'Ordre est avant tout hospitalier : cette fonction est aujourd'hui bien réelle et fait de l'Ordre de Malte le plus ancien organisme humanitaire :

en 1999, il a fêté son 900e anniversaire. L'Ordre de Malte, c'est en fait la "Croix Rouge" catholique...

La fête de l'Ordre de Malte a lieu le jour de la Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin. Tous les ans, les chevaliers français se réunissent ce jour-là au château de Versailles.
Jean Baptiste est en effet le saint protecteur de l'Ordre de Malte.


Saint Jean le Baptiste
il Caravaggio


Le Caravage s'est enfui d'Italie où il était recherché pour meurtre et a trouvé refuge à Malte sous une fausse identité.





Billet proposé par Aron O’Raney