Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Parle-Nous De L’Amitié...







Il répondit alors :



Votre ami est celui qui répond à vos besoins.

Il est votre champ que vous ensemencez avec amour
et moissonnez avec gratitude.

Et il est votre table et votre foyer.

Car vous venez à lui avec votre faim
et vous le recherchez pour trouver la paix.

Quand votre ami vous confie le fond de ses pensées,
ne craignez pas le « non »

ni ne retenez le « oui »
qui vous vient à l'esprit.

Et quand il est silencieux,
que votre cœur ne cesse d'écouter le sien.

Car en amitié toute pensée,
tout désir et toute attente

Naissent et se partagent sans mots
et avec une joie discrète.

Lorsque vous quittez votre ami, ne soyez pas triste.

Car ce que vous aimez le plus en lui
pourra vous paraître plus clair en son absence,

Comme le sommet apparaît plus clairement
aux yeux du  grimpeur qui le contemple de la plaine.

Et que l’amitié n’ait d’autre but
que l’approfondissement de l’esprit.

Car l’amour qui cherche autre chose
que la révélation de son propre mystère

N’est pas de l’amour, mais un filet jeté à l’eau
et seul l’inutile est pris.

Que le meilleur de vous-mêmes soit pour votre ami.

S’il doit connaître le reflux de votre marée,
qu’il en connaisse aussi le flux.

Que serait votre ami si vous le cherchiez pour tuer le temps ?

Recherchez-le pour partager avec lui des heures vivantes.

Car son rôle est de satisfaire votre besoin
et non votre vide.

Et dans la douceur de l’amitié,
Qu’il y ait des rires et un partage des plaisirs.

Car dans la rosée des petites choses,
le cœur trouve son matin et sa fraîcheur.


- Le Prophéte, Extraits 74,76 —



Khalil Gibran
Billet proposé par Aron O’Raney