Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Ni Regret Ni Amertume...






Un guerrier de la lumière se rappelle à tout instant un écrit de John Bunyan (1) :



« Bien que je sois passé par tout ce par quoi je suis passé,

je ne regrette pas les problèmes dans lesquels je me suis engagé,

Parce que ce sont eux qui m'ont mené là où je voulais arriver.


Maintenant, à l’approche de la mort,

tout ce que je possède est cette épée.


Et je la remets à celui qui désire suivre son pèlerinage.


J’emporte avec moi les marques et les cicatrices des combats —

Elles sont les témoignages de ce que j’ai vécu

Et les récompenses de ce que j'ai conquis.


« Ce sont ces marques et ces cicatrices chéries

Qui vont m'ouvrir les portes du Paradis.


À une certaine époque,

J’ai passé ma vie à écouter des histoires de bravoure.


À une certaine époque,

Je n'ai vécu que parce que j'avais besoin de vivre.


Mais maintenant je vis parce que je suis un Guerrier,


Et parce Que je veux un jour rejoindre


La compagnie de Celui pour lequel j'ai tant lutté. »




(1) John Bunyan (1628 - 1688), Prêcheur et Allégoriste anglais, mondialement connu pour le conte religieux « Le Voyage du pèlerin » (1678).


Extrait du « Manuel du Guerrier de la Lumiére ».



Paulo Coelho.



Billet proposé par Aron O’Raney