Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

L’Ordre D’Alcántara





L’Ordre d’Alcántara « Órden de Alcántara » est un Ordre militaire hispanique, consacré en l’an 1177, à l’imitation de l’Ordre des Templiers.


Son origine remonterait cependant à l’an 1156, sur l’initiative des Frères Suarez et Gomez, qui firent édifier une forteresse dans le diocèse de Ciudad Rodrigo en Estrémadure, pour s’opposer aux Maures.

Il fut donné à cette confrérie naissante le nom de Saint-Julien du Poirier « San Julián del Pereiro ».

Ainsi, Au début de l’an 1166 un petit groupe de chevaliers connu sous le nom de « Chevaliers de Saint Julien de PEREIRO » intervenait sur la frontière de León et Castille.

L’an 1176 cette confrérie est pleinement reconnue dans une concession du Roi Ferdinand II de León, et en décembre de cette année, elle est confirmée comme « Ordre Religieux et Militaire » par le Pape Alexandre III.



En 1187, l'Ordre sollicita un renfort en hommes et armes de l'Ordre de Calatrava, ce renfort demeura sous la juridiction de cet Ordre.

En 1213, Alphonse IX roi de Castille, enleva aux Maures la ville d'Alcántara, et il en confia la garde aux chevaliers de l'Ordre de Calatrava.

Ces derniers y restèrent jusqu'en 1217, puis avec le consentement du Roi, ils l'offrirent aux Chevaliers de Saint-Julien du Poirier, dont la réputation commençait à s'étendre.



Les Chevaliers acceptèrent la défense d'Alcántara, et, en témoignage de reconnaissance, ils adoptèrent le nom de chevaliers de l'Ordre d'Alcántara, unissant leur Ordre à celui de Calatrava, dont ils reconnurent l’autorité du Grand Maître.

Cependant peu de temps après des dissensions surgirent entre les deux confréries, qui se séparèrent. Les chevaliers d'Alcántara formèrent alors une association dotée de nouveaux statuts, et ils choisirent un nouveau Maître, qui eut le titre de Grand Maître de l'Ordre d'Alcántara.





En 1234, l'Ordre comptait 600 Chevaliers et 2000 piétons.

Les chevaliers et le Clergé de l'Ordre portaient l'habit noir sans insigne, mais en l’an 1400, ils arborèrent la croix verte fleur de lysée.

Tout comme les autres confréries, l’Ordre d’Alcántara fut rattaché à la Couronne d’Espagne ; son dernier Grand Maître mourut en l’an 1494.

Supprimé en l’an 1872, l’Ordre d’Alcántara fut rétabli par le général Franco en 1936, il est encore aujourd'hui considéré comme l'un des Ordres les plus prestigieux de l'Espagne.




Aron O’Raney