Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Être Et Avoir Été





— XXXVI —


Lorsqu'une créature est sur le point de se contracter,
on reconnaît avec certitude que dans l'origine
elle a eu de l'expansion.

Est-elle sur le point de s'affaiblir,
on reconnaît avec certitude que dans l’origine
elle a eu de la force.

Est-elle sur le point de dépérir,
on reconnaît avec certitude que dans l’origine
elle a eu de la splendeur.

Est-elle sur le point d'être dépouillée de tout,
on  reconnaît avec certitude que dans l'origine
elle a été comblée de dons.

Cela s'appelle un enseignement à la fois caché et éclatant.

Ce qui est mou triomphe de ce qui est dur ;
ce qui est faible triomphe de ce qui est fort.

Le poisson ne doit point quitter les abîmes ;
l'arme acérée du royaume ne doit pas être montrée
au peuple.


— XXXVII —


Le Tao est constamment le non-agir et pourtant il n’y a rien qu’il ne fasse.

Si les Rois et les vassaux peuvent le conserver,
tous les êtres se convertiront.

Si, une fois convertis, ils veulent encore se mettre en mouvement,

Je les contiendrai à l'aide de l'être simple qui n'a pas de nom.

L'être simple qui n'a pas de nom, il ne faut pas même le désirer.

L'absence de désirs procure la quiétude.

Alors le royaume se rectifie de lui-même.


La Voie Du Tao, Livre I — XXXVIXXXVII — P 36.
Texte Proposé par Aron O’Raney