Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Une Autre Vie



Si le feu du cœur s’élève,
il embrasera le croyant et l’impie.

Si l’oiseau du sens prend son essor,
la forme revêtira des ailes.

Le monde entier sera anéanti,
l’âme sera noyée dans le déluge.

Cette perle deviendra eau,
cette eau emportera la perle dans ses flots.

Le Secret sera manifesté,
la forme du monde sera détruite.

Soudain,
une houle bondira vers la voûte azurée.

Le calame deviendra parchemin,
et le parchemin ne restera plus lui-même.

L’âme s’opposera au bien et au mal,
à tout instant elle brandira contre eux Son poignard.

Toute âme qui se divinise entrera
dans la retraite royale.

Si elle était serpent,
elle deviendra poisson ;
elle passera de la Terre à la source du Kawthar (1).

Elle ira de l’espace vers l’au-delà de l’espace,
elle se manifestera dans le monde invisible.

Partout où elle apparaîtra émanera désormais
le parfum du musc et de l’ambre.

Dans le monde de la pauvreté elle mendiera ;
pourtant, elle l’emportera sur les astres.

Khâqân (2) sera la poussière de son seuil,
Sandjar (3) le marteau de sa porte.

Du soleil embrasé parvient à chaque moment
au cœur un appel :

« Renonce au flambeau d’ici-bas afin
que te soit octroyé le flambeau de l’au-delà. »

Puisque tu es au service du Bien-Aimé,
pourquoi te cacher ?

L’or s’embellit constamment des blessures
que lui inflige l’orfèvre.

Le cœur, rendu hors de lui-même
par le Vin éternel, récitait joyeusement ce ghazal :

« Si le vin le prive de cette vie,
il lui donnera une autre vie. »


(1). Nom de l’un des fleuves qui coulent au Paradis.
(2). Titre de l’empereur de Chine, et par extension des souverains turcs de l’Asie centrale.
(3). Roi seldjoukide de l’Iran, né en 477/1084, mort en 552/1157.



OM, No 538.

Djalâl ad-Dîn Rûmî




Billet proposé par Aron O’Raney