Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Un Amoureux De Palestine






A ma mère

je me languis du pain de mon père
du café de ma mère

des caresses de ma mère

jour après jour
l’enfance grandit en moi

j’aime mon âge,
car si je meurs

j’aurai honte des larmes de ma mère


si un jour je reviens
fais de moi un pendentif à tes cils

recouvre mes os avec de l’herbe
qui se sera purifiée à l’eau bénite de tes chevilles

attache moi avec une natte de tes cheveux
avec un fil de la traîne de ta robe


peut-être deviendrai-je un dieu
oui un dieu
si je parviens à toucher le fond de ton cœur


si je reviens
mets-moi ainsi qu’une brassée de bois dans ton four

fais de moi une corde à linge
sur la terrasse de ta maison

car je ne peux plus me lever
quand tu ne fais pas ta prière du jour


j’ai vieilli
rends-moi la constellation de l’enfance

que je puisse emprunter avec les petits oiseaux
la voie du retour

au nid de ton attente



Fin De La Nuit (1967)


Mahmoud Darwich...
Traduit par Saloua Ben Abda et Hassan Chami -






Billet proposé par Aron O’Raney