Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Les Louanges Et Le Moi





Vous ne pouvez pas voir votre Moi avec vos yeux.

Vous devriez toujours être avide
d’entendre quelqu’un expliquer

pourquoi vous ne valez rien.

Mais on n’a pas le même profit
à écouter les louanges

qui viennent d’autrui ;

Elles sont même très nocives.

Les hommes, en général, aiment
les compliments et craignent

qu’on ne dévoile leurs faiblesses.

Étant liés par les chaînes
de la louange et du blâme

ils échouent dans la vie
de toutes sortes de manières.

Dans la vie du monde,
il faut bien tenir compte

de la louange et du blâme,
et diriger son activité en conséquence,

Mais dans les affaires spirituelles
il faut rester indifférent

à l’un et à l’autre

et s’élever au-dessus des deux
pour acquérir la sérénité.

La vie spirituelle exige
une dévotion absolue à un Idéal unique,

Et la concentration sur ce qui
nous aide à nous en approcher.

Cela implique que l’on dirige
toute son énergie vers l’intérieur

Et que l’on soustraie le Moi
à toute attraction extérieure.



Mâ Ananda Moyî.
Aux Sources De La Joie — 28 — P,55 —



Billet Proposé par Aron O’Raney