Ici-bas

Comme Le Torrent Se précipite Vers La Mer, Comme Le Soleil Et La Lune Glissent Par Delà Les Montagnes Du Couchant, Comme les Jours Et Les Nuits Les Heures Et Les Instants S'enfuient, La Vie Humaine S'écoule Inexorablement. Padmasambhava (VIIIe Siècle)

Impermanence Et Inconsistance



- XXIII -


Celui qui ne parle pas arrive au non agir.


Un vent rapide ne dure pas toute la matinée ;

Une pluie violente ne dure pas tout le jour.


Qui est-ce qui produit ces deux choses ?

Le Ciel et la Terre.


Si le Ciel et la Terre même ne peuvent subsister longtemps,

À plus forte raison l’homme !


C’est pourquoi si l’homme se livre au Tao, il s’identifie au Tao ;

S’il se livre à la vertu, il s’identifie à la vertu ;

S’il se livre au crime, il s’identifie au crime.



- XXIV -


Celui qui se dresse sur ses pieds ne peut se tenir droit ;

Celui qui étend les jambes ne peut marcher.

Celui qui tient à ses vues n’est point éclairé.

Celui qui s’approuve lui-même ne brille pas.

Celui qui se vante n’a point de mérite.

Celui qui se glorifie ne subsiste pas longtemps.


Si l’on juge cette conduite selon le Tao,

On la compare à un reste d’aliments,

Ou à un goitre hideux qui inspire aux hommes un constant dégoût.

C’est pourquoi celui qui possède le Tao ne s’attache pas à cela.




La Voie Du Tao, Livre I — XXIII – XXIV – P29

Texte Proposé par Aron O’Raney